Propos antisémites chez Transavia ? – PNC Contact
mercredi 20 mars 2019
Boeing 737 de Transavia France

Boeing 737 Transavia © DR

Propos antisémites chez Transavia ?

Incident diplomatique entre Transavia et Israël ou juste quiproquo ? Ll’enquête devrait permettre d’éclaircir cet incident qui a eu lieu à l’aéroport de Tel-Aviv. Le Commandant de bord a-t-il eu des propos antisémites ?

Incident diplomatique entre Transavia et Israël ou juste quiproquo ? Ll’enquête devrait permettre d’éclaircir cet incident qui a eu lieu à l’aéroport de Tel-Aviv. Le Commandant de bord a-t-il eu des propos antisémites ?

Lors d’un contrôle de sécurité après le débarquement des passagers d’un vol Transavia qui reliait Paris à Tel-Aviv un passager a été refusé sur le sol Israélien. Les services de douanes israéliennes ont décidé de refuser l’accès au passager, un homme de 40 ans, après un long interrogatoire devant permettre de comprendre la raison de sa venue.

Comme la procédure le permet les douaniers israéliens ont raccompagné le passager à l’avion pour qu’il retourne en France dans les plus brefs délais. Devant le tumulte causé par le passager le commandant de bord est sorti du poste. Dans un premier temps le commandant de bord a refusé d’embarquer le passager puis, après avoir reçu les consignes de la compagnie Transavia a obtempéré.

Au moment de se quitter, un douanier lui a tendu la main et le commandant de bord aurait répondu :

Je ne sers pas la main à un Juif.

Transavia a été informé et a indiqué qu’elle allait mener une enquête en précisant que ce type de comportement ne faisait pas parti de l’éthique de la compagnie aérienne ?

Partages

5 thoughts on “Propos antisémites chez Transavia ?

  1. Vous n’allez pas vous non plus relayer ce genre d’imbécilité ?
    Il n’a jamais dit qu’il ne serrait pas la main d’un juif, c’est stupide.
    Il a dit: « je ne vous serre pas la main », agacé qu’il était du comportement de ces policiers.
    Quel est le but de ce mensonge? Attiser la haine?
    C’est ça qu’il faut poser comme question à ceux qui ont menti effrontément (certainement les passagers des premiers rangs très mal intentionnés… ou sourds…

  2. Il semblerait que le commandant de bord ait bien refusé de serrer la main de son interlocuteur a cause de leur différent concernant l’INAD.
    Par contre il n’aurait jamais dit que c’etait parce qu’il était juif.
    Il est extrêmement grave que vous colportiez des informations bidons, conditionnelles, non vérifiées, qui font du tort à Transavia et à tous ses salariés.

  3. Après enquête auprès de l’intéressé: il n’a prononcé aucun mot et s’est contenté de ne pas lui serrer la main.
    Effectivement, l’agent d’immigration l’a menacé de bloquer le vol si il n’acceptait pas l’INAD qui avait un comportement menaçant dans un premier temps (raison du refus initial).
    Au final le passager s’est calmé et a été accepté.
    L’agent a voulu lui serrer la main mais le CDB l’a ignoré, sans dire un seul mot.
    Il a juste été vexé et est allé contacter un journaliste en lui mentant effrontément.
    Il ne faut pas relayer ce genre d’information bidon qui contribue à effectivement causer du tort à Transavia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 58 514 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages