Hôtesse de l'air et cancer – PNC Contact
Nous sommes le mardi 18 décembre 2018

Hôtesse de l’air et cancer

Cancer du sein © DR

Hôtesse de l’air, steward et pilote plus à même de développer un cancer selon une étude américaine.

Environmental Health a publié une étude menée par des chercheurs de Harvard TH Chan aux USA. C’est l’école de santé publique de l’Université de Harvard, située dans le quartier médical de Longwood à Boston, au Massachusetts, à côté de la faculté de médecine de Harvard. L’école Chan est considérée comme une école prééminente de la santé publique aux États-Unis.

Selon cette étude les personnels navigants auraient plus de risque de développer un cancer de la thyroïde, de la peau ou encore du sein que le resta de la population.

L’étude a été menée sur 5 366 navigants. 15% d’entre eux a déclaré avoir déjà eu un diagnostic de cancer. Les chercheurs ont remarqué une plus grande fréquence de cancer dans cette population comparée à la globalité des cas.

Cancer du sein : 3.4% contre 2.3%

Cancer de l’utérus : 0.15% contre 0.13%

Cancer de la thyroïde : 0.67% contre 0.56%

Concernant le cancer du sein, le docteur Irina Mordulkhovich, a indiqué avoir mis en évidence de façon flagrante une relation entre les cancers du sein chez les hôtesses de l’air ayant plus de 3 enfants et le nombre d’année passées dans les avions.

Les stewards ne sont pas en reste avec des mélanomes et autres cancer de la peau plus fréquents que dans le reste de la population.

Partages

1 commentaire sur “Hôtesse de l’air et cancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 56 361 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages