2 juin 2020

Cockpit Boeing 777 © DR

Boeing 777, un avion « hackable » !

Le Boeing 777 n’est définitivement pas un appareil au top de la sécurité contre des attaques terroristes ou autres. Nous vous parlions hier de la trappe de service accessible en vol dont l’information est disponible sur le site officiel de Boeing, sur Pprune, sur YouTube…

Partages
Cockpit Boeing 777 © DR
Cockpit Boeing 777 © DR

Le Boeing 777 n’est définitivement pas un appareil au top de la sécurité contre des attaques terroristes ou autres. Nous vous parlions hier de la trappe de service accessible en vol dont l’information est disponible sur le site officiel de Boeing, sur Pprune, sur YouTube…, aujourd’hui ce sera la faille de sécurité des systèmes électroniques de bord. Cette information est disponible, entres autres, sur le site de la Federal Aviation Administration (équivalent de la DGAC française).

Sur le Boeing 777-200, 300 et 300ER les systèmes informatiques ne sont pas sécurisés et, à partir d’un ordinateur portable ou même du système de divertissement de bord, il est possible de prendre la main sur les systèmes de gestion de l’appareil et du vol en cours. Voici ce qu’en dit Jeffrey Duven de la FAA ; « Ceci peut permettre l’exploitation de faille de sécurité du réseau aboutissant potentiellement à des conditions dangereuses pour l’avion et ses occupants. Cette exploitation potentielle de failles de sécurité peut aboutir à la destruction intentionnelle ou involontaire, la perturbation, la dégradation, ou l’exploitation des données et des systèmes de l’avion. »

En plus de l’attaque par un pirate pendant le vol la FAA étudie comment contrer l’introduction d’un code malveillant dans les systèmes des appareils. Les avions ne sont pas équipés d’outils de sécurité informatique et l’infection du système lors d’une opération de maintenance au sol ou même lors de réception de données en vol sont tout à fait envisageables. Certains experts outre Atlantique se demandent si des tests de sécurité des réseaux informatiques ne devraient pas faire partie des procédures de certification des appareils.

L’hypothèse d’une attaque via les systèmes informatiques fait actuellement partie des pistes pour expliquer la disparition du Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Entre Airbus qui fait des avions fous (https://www.pnc-contact.com/2012/12/17/airbus-un-avion-fou-11541) et Boeing des passoires on aurait presque envie de revenir à la Caravelle et au Super Constellation !

Partages

14 thoughts on “Boeing 777, un avion « hackable » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 358 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages