2 juin 2020
Boeing 777 Air France

Boeing 777 Air France © Air France

Boeing 777, faille de sécurité…

Les passagers doivent avoir leurs appareils électroniques chargés et en état de fonctionner, la moindre bouteille d’eau n’est pas autorisée et tout est méticuleusement inspecté alors qu’une faille importante est tout simplement déjà à bord !

Partages
Boeing 777 Air France © Air France
Boeing 777 Air France © Air France

Les passagers doivent avoir leurs appareils électroniques chargés et en état de fonctionner, la moindre bouteille d’eau n’est pas autorisée et tout est méticuleusement inspecté alors qu’une faille importante est tout simplement déjà à bord !

Cette dernière n’est pas présente sur tous les avions mais sur les Boeing 777 même s’il semblerait que ce ne soit pas la totalité des appareils en service mais seulement une forte majorité. Avec cette faille vous pouvez ouvrir la porte du cockpit ou faire exploser l’avion en vol ou juste le « crasher ». Au niveau de la porte 1, à côté du poste de pilotage légèrement sur la gauche se trouve, sous le tapis, une petite trappe, très simple à ouvrir, qui donne accès à la soute électronique de l’avion. Dans cette soute vous avez tout un tas de fusible, dont celui de la porte cockpit, et également toute l’électronique qui gère le vol de l’appareil. C’est un peu le cerveau de l’avion. Vous y trouvez également des bobonnes d’oxygène hautement inflammable qui sont connectées aux masques d’O2 de l’équipage. Autant dire que si 2 ou 3 gaillards entre de nuit dans le galley avant l’hôtesse de l’air ne pourra pas faire grand-chose pour les empêcher de descendre dans la soute électronique…

Sur certains appareils il est nécessaire d’avoir un outil spécial alors que sur d’autres cette trappe se situe au poste de pilotage. Il semble étonnant que ni l’EASA, ni la FAA ni même Boeing n’aient fait modifier cette vulnérabilité, à moins que cela ne coute trop cher…

 

Vidéo de présentation de la soute électronique en vol

Partages

33 thoughts on “Boeing 777, faille de sécurité…

  1. Je pensais que la trappe se trouvait dans le sol du poste de pilotage, cette vidéo est étonnante … Mais heureusement il ne suffit pas de faire disjoncter quelques breakers pour que l’avion arrête de répondre. Il est par ailleurs à parier que ce gentils capitaine va se retrouver au chômage très rapidement avec cette vidéo.

  2. Alors il le dit clairement dans la vidéo, il y a un fuse compartiment dans le cockpit et s’y on s’intéresse de plus près au plan électrique d’un 777, le fusibles porte est dans le cockpit, et la porte est « naturellement » fermée lorsqu’il n’y a pas de courant et il faut une clef pour l’ouvrir. Pour les AIMS il y en a 2 aussi, le principal dans la soute électronique cabine et un de secours dans la soute du train, accessible uniquement depuis le cockpit. Et pour l’oxygène, vu la taille des bouteilles, il doit s’agir de l’oxygène pour les masques de dépressurisation, pour le cockpit il y a 2 masque de dépressurisation (1 par pilote) + deux masque type « cabine » pour les sièges observateur et 4 masques qui recouvrent le visage, alimentés par oxygène pur et avec un clapet et un filtre. Les bouteilles d’O2 pur se situent sous les sièges des pilotes ou sur le coté des strapontins observateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 356 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages