4 août 2020

Correction CFS théorique 01/12/2011

Les résultats sont la…

Partages

Correction du CFS théorique du 01 décembre 2011 selon le Centre Interlignes Guyards.

Question n°1
Parmi ces affirmations concernant l’hypoxie et ses effets en vol, choisissez la proposition exacte:

La tolérance à l’hypoxie est variable d’un individu à l’autre.

Question n°2
Reconnaissez les hémorragies internes :

1-Hemothorax,
4-Eclatement de la rate,
6-Hématome intra-crânien.

Question n°3
Choisissez la combinaison d’éléments figurant dans la trousse de premiers secours :

1- un décongestionnant nasal,
4- un kit de réanimation jetable,
6- des compresses pour brûlures.

Question n°4
Sur un vol moyen-courrier, un passager se plaint de douleurs dans la fosse iliaque droite. En l’absence de médecin à bord, vous devez, tout en surveillant ses constantes vitales :

L’installer dans la position la plus confortable possible ; lui administrer de l’oxygène et le laisser à jeun.

Question n°5
Les crises convulsives peuvent avoir de nombreuses causes. Parmi les propositions suivantes, choisissez la combinaison exacte:

1- les traumatismes crâniens ;
2- l’apport insuffisant d’oxygène vers le cerveau ;
3- l’hyperthermie chez le jeune enfant.

Question n°6
Avant sa mise en ligne, un membre d’équipage de cabine désigné par l’exploitant pour assurer la fonction de Responsable de Cabine, doit, entre autres :

Avoir suivi un stage approprié à cette fonction.

Question n°7
Le rangement des bagages sous les sièges est autorisé si ces derniers sont :

Equipés d’une barre de maintien.

Question n°8
Chez un adulte, le nombre normal de pulsations cardiaques par minute, est de :

60 à 90

Question n°9
A bord d’un avion pressurisé, l’oxygène de subsistance est prévu pour être utilisé en cas de :

Dépressurisation

Question n°10
Il est interdit à un membre d’équipage de cabine d’exercer sa fonction à bord si :

1- il est sous l’effet d’un médicament susceptible d’affecter ses facultés,
3- il a fait un don du sang juste avant de partir en vol.

Question n°11
Devant un passager en état de choc, vous devez :

2- surveiller les constantes vitales régulièrement,
3- l’allonger et lui surélever les jambes,
4- le couvrir et lui administrer de l’oxygène.

Question n°12
Réglementairement, le briefing du Responsable de Cabine avant le vol permet, en autres :

1- l’attribution des postes et des responsabilités des membres de l’équipage de cabine,
2- de prendre connaissance des informations relatives au vol (type avion, zone d’exploitation catégories de passagers…).

Question n°13
En cas de survie en région polaire, pour combattre la déshydratation, il est important de savoir reconnaître les différents types de glaces.
La glace qui a une couleur claire avec des reflets verts est de la glace :

D’eau de mer.

Question n°14
En vol, à la suite d’une forte turbulence, vous renversez malencontreusement du café très chaud sur la main d’un passager, occasionnant une douleur vive, suivie d’une rougeur et d’une phlyctène sur le dos de la main.
Votre conduite à tenir sera de :

Refroidir les lésions avec de l’eau, appliquer du tulle gras et réaliser un bandage.

Question n°15
Sur feux gras, secs ou d’origine électrique, on peut utiliser un extincteur CO2 ou un extincteur au Halon. Si le Halon est utilisé, son pouvoir d’extinction est, à masse de gaz égale :

3 fois supérieur au CO2

Question n°16
Devant une fracture ouverte d’un membre, les gestes essentiels, dans un ordre chronologique, sont :

2- l’occlusion stérile de la plaie,
1- l’immobilisation d’emblée, en l’état,
3- la surveillance de l’apparition d’un état de choc.

Question n°17
Suite à une hémorragie au niveau de la main, vous avez effectué un pansement compressif. Au cours du vol, un saignement persiste. Vous devez :

Poser un pansement compressif sur le précédent.

Question n°18
Lors de la visite prévol d’une toilette, un membre d’équipage de cabine constate que les pastilles témoins d’élévation de température de l’extincteur poubelle sont noires. Il :

Informe le Commandant de Bord

Question n°19
Le système d’annonce aux passagers (PA) doit pouvoir fonctionner :

Indépendamment du système d’interphone.

Question n°20
Les caractéristiques du Cirrus sont, entre autres :

Aspect fibreux, altitude de 5 000 mètres à 13 000 mètres.

Question n°21
La visite prévol effectuée par l’équipage de cabine :

Comprend une partie réalisée conjointement avec l’équipage de conduite.

Question n°22
Au cours d’un vol, l’équipage de cabine doit utiliser l’équipement de protection respiratoire (type cagoule) :

4- en atmosphère viciée (fumée, gaz nocif).

Question n°23
Dans le cas d’un amerrissage prévu et préparé, le gonflage des gilets de sauvetage enfants s’effectue :

Lors de la préparation cabine.

Question n°24
Un avion pressurisé doit être muni d’un système pouvant stocker et dispenser l’oxygène de subsistance afin de pouvoir voler à une altitude supérieure à :

10 000 ft (pieds)

Question n°25
Parmi ces affirmations relatives à la tension artérielle, choisissez la proposition exacte.

La tension artérielle est une force élastique exercée par les parois artérielles sur leur contenu sanguin.

Question n°26
L’abréviation aéronautique française C.C.R. signifie :

Centre de Contrôle Régional

Question n°27
La procédure d’avitaillement en carburant d’un avion avec passagers à bord est soumise à certaines règles. Cette procédure est toutefois interdite, en autres :

En l’absence d’un nombre suffisant de membres d’équipage prêt à procéder à une évacuation d’urgence.

Question n°28
En vol, lorsqu’il y a dépressurisation rapide de la cabine d’un avion :

2- « l’altitude cabine » augmente,
4- « la pression cabine » diminue.

Question n°29
D’une manière générale, lors d’un amerrissage forcé, l’équipage de cabine :

2- fait embarquer, si possible, les passages directement dans les canots,
4- s’assure de l’évacuation complète de l’épave.

Question n°30
De nuit, lors du roulage au sol avant le décollage, l’éclairage de la cabine doit être :

Réduit.

Question n°31
Idéalement, l’hygrométrie est proche de 60%. La valeur moyenne à bord d’un avion pressurisé varie entre :

5% et 15%

Question n°32
La plèvre est une membrane qui entoure :

Les poumons.

Question n°33
Un feu de classe A est :

Un feu de solides.

Question n°34
Parmi les différents signes cliniques suivants, choisissez ceux pouvant évoquer un début d’occlusion intestinale :

Des nausées, des vomissements, un arrêt du transit, une absence de gaz, un abdomen ballonné.

Question n°35
Réglementairement, le contrôle des bagages en cabine doit être effectué, entre autres :

1- avant le décollage et avant l’atterrissage,
3- chaque fois que les consignes « Attachez vos ceintures » sont allumées.

Question n°36
Pour un avion à un seul pont dont la configuration en sièges passagers est d’au moins 100, la réglementation exige l’emport de :

2 mégaphones.

Question n°37
Dans les textes réglementaires, le personnel navigant, autre que l’équipage de conduite, est désigné sous l’appellation de (d’) :

Membre d’équipage de cabine.

Question n°38
Une entreprise de transport aérien doit définir pour l’équipage de cabine les programmes de formation dont les éléments sont décrits dans :

Le manuel d’exploitation.

Question n°39
Lors de vols prolongés au-dessus de l’eau, chaque canot de sauvetage doit être équipé d’éléments facilement accessibles, entre autres :

1- des dispositifs permettant de maintenir la flottabilité,
3- des rames pour les canots de sauvetage dont la capacité est inférieure ou égale à 6,
4- une ancre flottante

Question n°40
Le syndrome général d’adaptation (SGA) au stress se déroule en trois phases : la réaction d’alarme, la phase de résistance, la phase d’épuisement. Concernant la phase d’épuisement :

3- elle se traduit par une fatigue intense,
4- elle est responsable de découragement, de dépression, voire l’abandon,
6- elle apparaît si l’exposition au facteur de stress perdure et que l’organisme n’a pu s’y soustraire.

Question n°41
En cas d’évacuation d’urgence, après immobilisation de l’appareil et arrêt des moteurs, le Commandant de Bord ordonne l’évacuation de façon suivante :

Par l’annonce « Evacuation passagers » au Public-Address et par le déclenchement de l’alarme sonore évacuation.

Question n°42
Avant toute utilisation d’un équipement de signalisation pyrotechnique, les membres d’équipage de cabine doivent faire un choix parmi ces 3 types de matériel. Le plus efficace en matière de hauteur de tir et de durée de fonctionnement est (sont) :

La fusée parachute.

Question n°43
En situation de survie dans une zone forestière, il est fortement recommandé de rallier une clairière pour :

Pouvoir utiliser tous les moyens de signalisation.

Question n°44
Lors d’un avitaillement en carburant avec passagers à bord :

1- les allées et issues de secours doivent être dégagées,
3- le service de nettoyage peut intervenir s’il n’entrave pas une éventuelle évacuation.

Question n°45
La vitesse de décollage d’un avion est de 277 km/h, soit environ :

150 kt.

Question n°46
Un entraînement pratique sur l’utilisation de canots de sauvetage ou toboggans convertibles, doit être dispensé :

Avant d’être affecté à la fonction de membre d’équipage de cabine.

Question n°47
A bord d’un avion, l’utilisation des appareils électroniques portatifs est interdite :

Lors des phases de décollage et d’atterrissage.

Question n°48
Les feux d’origine électrique sont caractérisés par :

Une fumée noire, une odeur âcre et irritante.

Question n°49
Suite à un amerrissage forcé, un rescapé immergé dans une eau à 0°C a une espérance de survie d’environ :

¼ heure.

Question n°50
Un avion à un seul pont dont la configuration maximale approuvé en sièges passagers est de 250, doit être équipé, en cabine, d’au moins :

4 extincteurs à main.

Question n°51
La Liste Minimale d’Equipements (LME) :

1- est établie par l’exploitant,
3- fait partie du manuel d’exploitation,
4- définit les cas où certains vols peuvent être entrepris avec des équipements défaillants.

Question n°52
En vue d’un atterrissage forcé, l’équipage de cabine doit désigner des passagers requis pour l’assister lors de l’évacuation. Les actions prioritaires à demander aux passagers requis sont :

1- contenir le flot des passagers lorsque l’équipage de cabine ouvre les portes,
2- ouvrir les portes, en cas d’incapacité de l’équipage de cabine.

Question n°53
Dans un avion pressurisé, lors des phases de montée ou de descente, les effets des variations de la pression atmosphérique sur l’organisme peuvent provoquer :

Des otalgies, des douleurs abdominales, des névralgies dentaires.

Question n°54
Parmi ces propositions concernant le paludisme, choisissez la combinaison de propositions exactes :

3- les agents responsables de l’inoculation piquent le soir et la nuit,
4- les signes cliniques sont ceux d’un début de grippe,
6- à ce jour, il n’existe pas de vaccin anti-paludéen.

Question n°55
La « phase d’incertitude » (INCERFA)

1- est déclenchée au bout d’un certain délai, après l’heure à laquelle un compte-rendu de position aurait dû être reçu ;
3- est déclenchée avant la phase de détresse.

Question n°56
Les conseils à donner à une femme enceinte, sans antécédents médicaux, devant emprunter un vol long courrier sont :

Marcher souvent dans les allées, boire beaucoup d’eau et allonger au maximum les jambes.

Question n°57
Chaque membre du personnel de cabine doit occuper son siège et boucle sa ceinture et son harnais :

1- pendant les phases de décollage et d’atterrissage,
3- toutes les fois que le Commandant de Bord en donne l’ordre.

Question n°58
Pendant votre garde de nuit, un passager vous appelle : sa femme, âgée de 30 ans, vient de se réveiller ; elle a l’impression d’étouffer, a du mal à expirer, tousse et sa respiration est lente et sifflante. Vous devez dans un premier temps :

2- la rassurer, la calmer,
3- lui conseiller de s’asseoir en se penchant vers l’avant,
5- questionner son mari sur ses antécédents,
6- lui donner de l’oxygène.

Question n°59
Les allumettes de sûreté destinées à usage personnel, son autorisées à bord des aéronefs :

Lorsque les passagers les transportent sur eux.

Question n°60
Parmi les signes cliniques suivants, lesquels vous évoquent une hyperglycémie chez un passager diabétique :

2- une odeur acétonique de l’haleine,
5- une émission excessive d’urine,
6- une soif exagérée.

Partages

5 thoughts on “Correction CFS théorique 01/12/2011

    1. C’est celle d’un centre de formation et il n’y avait pas de question « piège » alors je pense que oui, vous pouvez lui faire confiance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 243 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages