Correction CFS septembre 2011 – PNC Contact
jeudi 18 juillet 2019

Résultats du CFS théorique de mai 2011

Correction CFS septembre 2011

Résultats du CFS théorique de mai 2011

Correction du CFS théorique de septembre 2011 pour la formation au métier d’hôtesse de l’air et de steward. Avec l’aimable concours de l’école d’hôtesse de l’air et de steward du Centre Interlines des Guyards.

Question n°1
A bord, vous êtes appelé(e) auprès d’un bébé de 6 mois. Vous faîtes un bilan : il est inconscient et il respire.
Vous décidez de :

Prendre le bébé dans vos bras, contre vous, la tête inclinée vers le bas.

Question n°2
Lors d’une dépressurisation rapide, les actions chronologiques que l’équipage de cabine doit accomplir sont :

Utiliser un système inhalateur (masque), s’asseoir et s’attacher sur le siège le plus proche,
Rappeler dès que possible aux passagers de rester assis et attachés,
Prêter assistance aux passagers incommodés dès qu’il est possible de se déplacer.

Question n°3
Sur un vol long courrier, une passagère enceinte vous appelle ; elle ressent des contractions et des douleurs lombaires. Un interrogatoire précis et efficace vous permet d’évaluer la probabilité de l’accouchement en vol.
Les questions posées concernent :

Le terme de la grossesse
Le nombre de grossesses
L’heure d’apparition des premières douleurs.

Question n°4
Le nombre d’équipements portables de protection respiratoire exigé par la réglementation et devant se trouver en cabine passagers est de :

Un pour chaque membre d’équipage de cabine requis.

Question n°5
Lors de la visite pré-vol, un membre d’équipage de cabine constate en vérifiant la boîte contenant la cagoule que le témoin est rouge.

Il informe l’équipage de conduite afin de la faire remplacer.

Question n°6
En vol de croisière, lorsque des turbulences sévères sont ressenties et annoncées par le commandant de bord, l’équipage de cabine doit :

Interrompre le service ranger rapidement le matériel hôtelier, puis s’asseoir et s’attacher.

Question n°7
Le document dans lequel figure la Liste Minimale d’Equipement (LME), est :

Le manuel d’exploitation.

Question n°8
Les trois actions prioritaires qui doivent être exécutées par l’équipage de cabine en cas de fonctionnement de l’alarme du détecteur de fumée d’une toilette sont :

Informer le commandant de bord,
Arrêter l’alarme sonore, en appuyant sur le bouton concerné,
Intervenir dans la toilette concernée,

Question n°9
Concernant l’appareil circulatoire, choisissez la réponse exacte.

Le cœur droit propulse le sang vers les poumons pour s’y débarrasser du CO2 et s’y charger en O2.

Question n°10
Peuvent être autorisés en cabine :

Les chiens guides.
Les animaux de compagnie ne pesant pas plus de 8 kilos.

Question n°11
Un membre d’équipage de cabine doit effectuer un stage d’adaptation :

Avant une première affectation à la fonction de membre d’équipage de cabine.

Question n°12
Avant toute utilisation d’un équipement de signalisation pyrotechnique, les membres d’équipage de cabine doivent faire un choix parmi ces 3 types de matériel. Le plus efficace en hauteur de tir et de durée de fonctionnement est (sont) :

La fusée parachute.

Question n°13
Concernant les modes de contamination de certaines maladies tropicales, choisissez l’affirmation exacte :

Le paludisme, la dengue et la fièvre jaune sont transmis par des moustiques.

Question n°14
La crise d’épilepsie se caractérise par :

L’enchaînement de plusieurs phases typiques ; leur déroulement ne doit pas être interrompu.

Question n°15
Parmi les facteurs internes, choisissez ceux qui contribuent à la fiabilité d’un individu :

Gestion des facteurs de stress,
Gestion des priorités,
Confiance en soi.

Question n°16
Pour le personnel de cabine, la validité du maintien des compétences est de :

12 mois civils.

Question n°17
Les allumettes de sûreté à usage personnel sont autorisées au transport en avion :

Sur soi, en petite quantité.

Question n°18
A bord d’un aéronef, le nombre d’extincteurs à main est fonction :

De la configuration maximale approuvée en sièges passagers.

Question n°19
L’extincteur automatique de poubelle toilettes contient :

Un composé gazeux.

Question n°20
Parmi ces propositions relatives aux luxations, choisissez l’affirmation exacte.

Ce sont des déplacements partiels ou incomplets d’un os au niveau d’une articulation.

Question n°21
Le Responsable de Cabine est désigné :

Dès que le nombre de membres d’équipage de cabine est supérieur à un.
Par l’exploitant et doit avoir au moins un an d’expérience en tant que membre d’équipage de cabine.

Question n°22
En cas d’amerrissage forcé non prévu, les gilets de sauvetage des passagers adultes devront être gonflés :

A la sortie de la cabine.

Question n°23
A propos du système digestif, choisissez la proposition exacte :

La bile et le suc pancréatique se déversent dans le duodénum.

Question n°24
L’exigence en matière d’équipement en oxygène de subsistance réservé à l’usage des membres de l’équipage de conduite en fonction dans le poste de pilotage des avions pressurisés volant au-dessus de 25 000 pieds, inclut l’utilisation de :

Masques dits « à pose rapide ».

Question n°25
A bord, votre attention est attirée par une passagère anxieuse, présentant des crampes au niveau des avant-bras. Sa respiration est saccadée, très rapide et ample. Après l’avoir rassurée, votre attitude sera de :

Lui demander de ralentir et de contrôler son rythme respiratoire,
La faire respirer dans un sac en papier ou en plastique,

Question n°26
Parmi ces quatre affirmations relatives aux troubles du comportement, choisissez la proposition exacte :

Après injection d’une drogue dure, un sujet peut présenter des pauses respiratoires et cardiaques. Vous devez, avant ce stade, le stimuler et lui ordonner de respirer activement.

Question n°27
Après un atterrissage forcé et immobilisation complète de l’appareil, l’ordre d’évacuation peut être donné soit par :

Le commandant de bord,
Un membre du personnel de cabine requis lorsqu’un danger évident apparaît (feu ou fumée),

Question n°28
Un avion doit être équipé d’extincteurs à main répartis dans l’ensemble de l’appareil. Au moins un de ces extincteurs doit contenir du Halon 1211 ou un agent équivalent et se situer :

Au poste de pilotage.

Question n°29
En début de descente, le commandant de bord allume les consignes lumineuses « attacher vos ceintures ». L’équipage de cabine doit :
Choisissez la combinaison de propositions exactes :

Faire une annonce rappelant les consignes à respecter,
S’assurer de l’application des consignes,
Ranger et verrouiller dans les offices le matériel hôtelier,
Inspecter les toilettes,

Question n°30
A bord, le rangement d’un bagage à main est règlementairement autorisé

Dans les coffres équipés d’un système de verrouillage adapté
Sous les sièges équipés d’une barre de retenue.

Question n°31
Lors de la prise de tension artérielle, le premier bruit perçu par l’intermédiaire du stéthoscope et l’oscillation vus au moment sur le cadran du brassard, correspondent à :

La tension maxi, pression systolique.

Question n°32
A propos du syndrome confusionnel :

– C’est un trouble de la conscience dont les capacités de communication verbale et motrice sont maintenues mais altérées.
– Les causes peuvent être à l’origine traumatique, médicale, métabolique.

Question n°33
Pour une communication efficace entre les membres d’équipage de conduite et de cabine :

Tous les membres d’équipage doivent pouvoir communiquer dans une même langue.

Question n°34
Sur un avion dont la configuration maximale en sièges passagers est supérieur à 19, le système d’interphone doit entre autres :

Comporter un signal sonore et visuel,
Permettre la communication dans les deux sens entre poste de pilotage et chaque compartiment passager.

Question n°35
Après un atterrissage forcé en zone désertique chaude, afin de lutter contre la soif, il est possible d’utiliser l’eau provenant des extincteurs à eau (H2O) :

Non, car elle est mélangée à un mouillant (glycol).

Question n°36
La survie d’un naufragé en zone désertique cesse lorsque la perte d’eau du corps humain atteint :

20 % du poids du corps.

Question n°37
Devant une brûlure profonde ou très étendue, les priorités essentielles sont de :

Refroidir rapidement la brûlure et vérifier la fonction respiratoire.

Question n°38
Après un amerrissage forcé, l’équipage de cabine effectue les actions prioritaires suivantes :

Ouvre les issues en tenant compte des conditions adverses, met en œuvre les canots et toboggans convertibles, fait évacuer les passagers munis de leur gilet.

Question n°39
Un avion qui survole la mer en s’éloignant à plus de 400 miles nautiques d’un aérodrome accessible pour un atterrissage d’urgence doit être équipé :

De gilets de sauvetage et de canot en nombre suffisant pour transporter l’ensemble des personnes se trouvant à bord
D’un équipement de survie adapté à la nature du vol
D’au moins deux émetteurs de localisation d’urgence (radiobalise)

Question n°40
Lors de l’embarquement d’un passager ayant besoin d’assistance d’une tierce personne pour se déplacer, l’équipage de cabine doit :

Lui fournir les renseignements nécessaires sur le chemin à prendre en cas d’évacuation.

Question n°41
Le briefing sécurité de l’équipage de cabine est effectué avant le début d’un vol ou d’une série de vols :

Par le Responsable de Cabine.

Question n°42
Le changement de température des pastilles témoins placées à proximité d’un extincteur automatique de poubelle de toilettes indique :

Une élévation de température d’environ 80° ou plus dans le récipient poubelle.

Question n°43
Pour les vols prolongés au-dessus de l’eau, chaque canot de sauvetage doit être équipé, entre autres :

De 100 gr de glucose par groupe complet ou incomplet, de 4 personnes transportées,
D’une torche électrique résistant à l’eau,

Question n°44
Suite à un amerrissage forcé, la durée de vie d’un naufragé adulte immergé est d’environ :

¼ heure à 0 degré Celsius, 2 à 4 heures à 15 degrés celsius.

Question n°45
L’abréviation aéronautique S.A.R. signifie :

Search And Rescue.

Question n°46
Parmi ces affirmations concernant les caractéristiques physiques de l’atmosphère, choisissez celle qui est exacte :

La proportion relative des gaz dans l’air reste toujours la même quelle que soit l’altitude

Question n°47
Au cours d’une réanimation, afin d’assurer une bonne oxygénation du cerveau, vous devez :

Assurer la libération des voix aériennes,
Maintenir une circulation efficace,
Assurer une ventilation efficace.

Question n°48
Un mille nautique (NM) est une mesure :

De distance

Question n°49
Vous suspectez une rupture de grossesse extra-utérine chez une passagère. Vous devez tout en surveillant ses fonctions vitales :

Lui demander la date de ses dernières règles ou si elle est enceinte,
L’allonger tête basse, jambes surélevées,
Administrer de l’oxygène et placer une vessie de glace sur l’abdomen.

Question n°50
Les réactions aux hypoxies sont aggravées par :

La vitesse de montée en altitude, une pathologie cardiaque associée

Question n°51
Le rôle du CCS est :

De déclencher et de coordonner l’intervention de tous les services de l’Etat qui peuvent collaborer aux recherches en cas d’accident d’aéronef.

Question n°52
Parmi ces affirmations relatives à la colique hépatique, choisissez l’affirmation exacte :

La douleur du flanc droit est lancinante et irradie vers l’épaule droite.

Question n°53
L’objectif de la visite prévol journalière est la vérification par les membres d’équipage de cabine de :

La présence de tous les équipements mobiles de sécurité et de la garantie du bon fonctionnement d’un certain nombre d’entre eux,
Certains équipements avion, effectuée en relation avec l’équipage de conduite.

Question n°54
Un décalage horaire important peut provoquer des perturbations telles que :

Une baisse de la vigilance,
Des troubles du sommeil,
Des troubles de l’humeur,

Question n°55
Un passager présente une obstruction des voies aériennes. Vous devez immédiatement effectuer cinq claques dorsales vigoureuses ; si ces dernières s’avéraient inefficaces, vous devriez pratiquer la méthode d’Heimlich, à condition de vous assurer que la victime soit :

Consciente et que l’obstruction soit complète.

Question n°56
Lorsque l’emport des gilets de sauvetage est rendu obligatoire par un éventuel dégagement sur aéroport côtier, la démonstration des gilets doit être faîte :

Avant le décollage, après la démonstration des masques à oxygène.

Question n°57
Le nuage, sorte de tour bourgeonnante, souvent surmontée d’une enclume est appelé :

Cumulonimbus.

Question n°58
Le nuage le plus dangereux en aéronautique, en raison des risques de turbulence qu’il représente, est le :

Cumulonimbus

Question n° 59
Les barotraumatismes peuvent survenir à la montée ou à la descente, et peuvent atteindre :

Les sinus,
L’oreille moyenne,
Les dents,
Le tube digestif,

Question n° 60
Un feu de classe A est :

Un feu de solides.

Partages

9 thoughts on “Correction CFS septembre 2011

  1. je pense qu’il y a une erreur a la question 31 en effet j’ai vérifié sur internet et j’ai trouvé ca :
    En langage courant : le médecin dit souvent, « Vous avez quatorze-neuf »,
    cela veut dire :
    14 de pression systolique (ou maxima) et 9 de pression diastolique (ou
    minima).
    Le 14 : c’est donc la pression maximale dans vos artères.
    Le 9 : c’est donc la pression minimale dans vos artères

  2. La réponse exacte à la question 31 est: la tension maxima, pression systolique et non pas la tension minima, pression diastolique.
    Pour les correcteurs les leçons sont a revoir !!!!!!!!

  3. votre correction comporte des erreurs:
    question 10: sur le site de la DGAC, « Le carnet de santé de votre animal doit être à jour, n’oubliez pas de l’emporter. »
    question 26: toutes les réponses sont fausses
    question 31: Tension Artérielle, le 1er bruit est la maxima et systolique
    question 44: ref classeur cours DGAC, le temps de survie immergé « mort 1/4h à 1/2 h à 0°C et mort 6h à 9h à 15°C » car 1/4h et 2h à 4h c’est pour la syncope

  4. à propos de la pression ou tension artérielle: Elle est faite classiquement par un brassard gonflable circulaire relié à un manomètre, appelé tensiomètre ou sphygmomanomètre. Le premier appareil de ce type a été décrit par le Dr. Scipione Riva-Rocci le 10 décembre 1896 dans la gazette médicale de Turin.

    L’instrument actuel est mis au niveau du bras. Un stéthoscope est disposé au niveau du pli du coude à l’écoute de l’artère humérale. En gonflant le brassard à une pression supérieure à la pression maximale, l’artère du bras est alors occluse. On dégonfle alors celui-ci très progressivement et lorsque la pression de gonflage équivaut à la pression systolique (ou maximale), l’artère s’ouvre par intermittence ce qui se manifeste par l’apparition d’un bruit de battement dans le stéthoscope ; ces bruits, appelés « bruits de Korotkoff », sont dus aux turbulences de l’écoulement du sang, gêné par la pression du brassard. Des pulsations importantes sont également perceptibles par le patient et par l’examinateur. Lorsque la pression du brassard devient inférieure à la pression minimale (diastolique), l’artère est alors ouverte en permanence : le flux turbulent devient laminaire et les bruits auscultatoires disparaissent.

  5. pour l’animal de compagnie: Prendre l’avion avec son animal de compagnie

    Si vous avez décidé de prendre l’avion en compagnie de votre animal, son voyage doit être préparé soigneusement. Voici quelques conseils qui lui permettront de voyager dans les meilleures conditions.

    Picto chien chat1 – Signalez la présence de votre animal dès l’achat du billet

    Lors de la réservation de votre voyage, ou de l’achat de votre billet, pensez à préciser à votre compagnie aérienne ou à votre agence de voyage que vous voyagerez avec votre animal. Certaines compagnies limitent le nombre d’animaux admis sur un vol. Nous vous conseillons de réserver votre billet le plus tôt possible.

    Rappelez votre compagnie au moins 72 heures avant le vol afin de confirmer la présence de votre animal.

    Le carnet de santé de votre animal doit être à jour, n’oubliez pas de l’emporter. Si votre animal est particulièrement craintif, nerveux, ou sensible au mal des transports, consultez votre vétérinaire qui lui prescrira, au besoin, un calmant adapté.

    Si vous voyagez à l’étranger, reportez-vous au paragraphe :
    5 – Vous voyagez hors de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 313 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages