mar. Fév 25th, 2020

Ryanair © RaBoe

Ryanair de retour a Marseille

Partages
Ryanair © RaBoe

A compter du mois d’octobre 2011 Ryanair, compagnie irlandaise leader incontesté du low-cost en Europe, réouvrira des lignes au départ de Marseille. Cela permettra à la population phocéenne de voyager vers Milan, Nantes, Brest, Lille, Eindhoven, Marrakech ainsi que Rome sans oublier les lignes qui étaient déjà assurées depuis l’année dernière telle que Londres, Bruxelles, Madrid, Seville, Porto, Malte,Fez portant le nombre total de destination à 14.

On se rappelle pourtant que la compagnie avait quitté la plate-forme marseillaise en début d’année suite à un décret qui l’obligeait à se conformer au droit français pour les impôts, les cotisations sociales etc. Pour ne pas être assujetti à ce décret il suffit que les avions ne soient pas basés sur le territoire français pendant plus de six mois et, le très controversé patron de cette compagnie, Michael O’Leary annonce clairement la couleur « Nous continuerons à contourner le décret en ayant des avions basés ici pour moins de la moitié de l’année ».

Quand on lui parle de la venue de la compagnie Air France sur Marseille avec des billets à partir de 50€ TTC sa réponse est des plus clairs, « on ne s’occupe pas de ce que fait Air France : leurs tarifs ne seront jamais en concurrence avec les nôtres, ils seront simplement trois fois plus élevés au lieu de cinq fois plus ». A l’heure actuelle le prix moyen d’un billet Ryanair s’élève, selon Michael O’Leary, à « 39 euros, à comparer à 254 euros chez Air France ».

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 523 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages