13 août 2022
volotea

Volotea Boeing 717 © Volotea

Un prêt pour Volotea

Volotea a demandé au Fonds d’Appui à la Solvabilité des Entreprises Stratégiques, l’octroi d’un prêt participatif

Partages

Volotea a demandé au Fonds d’Appui à la Solvabilité des Entreprises Stratégiques, géré par la Société d’Etat des Participations Industrielles ( SEPI ), l’octroi d’un prêt participatif. Elle sollicite un prêt d’un montant maximum de 185 millions d’euros pour réaliser le rééquilibrage des actifs après la crise du Covid-19.

Volotea s’attend à ne pas épuiser le montant maximum de ce prêt. La demande s’inscrit dans son statut d’entreprise stratégique, compte tenu du nombre d’emplois directs et indirects qu’elle génère, ainsi que du secteur dans lequel elle opère. De plus, elle indique être une alternative de connectivité pour « des millions de passagers européens chaque année ».

Publicités

La compagnie espère que l’accès à ce prêt participatif renforcera sa position face à l’accord conclu avec IAG selon lequel Volotea commencerait à exploiter certaines routes et certains créneaux d’Air Europa et d’Iberia. Cela est prévu pour répondre aux exigences de la Commission européenne dans le cas où le l’acquisition d’Air Europa par Iberia a lieu.

En outre, elle fait valoir que cette participation renforcerait sa solvabilité et sa compétitivité et « renforcerait sa force sur les marchés sur lesquels elle opère ».

La compagnie aérienne, fondée en 2012 par Carlos Muñoz, obtenait des résultats positifs depuis 2015. Cependant, la pandémie a impacté l’entreprise de telle sorte que la compagnie a perdu plus de 120 millions d’euros en 2020, ce qui a eu un impact sur ses fonds.

Muñoz, également PDG de l’entreprise, indique :

Ce prêt participatif permettrait de rééquilibrer les fonds propres et de préparer l’entreprise à sa saine croissance à long terme, tout en étant dans une meilleure disposition pour faire face aux opportunités qui se présentent.

Carlos Muñoz

D’autres compagnies aériennes espagnoles ont demandé l’aide du fonds de sauvetage. Air Europa pour 475 millions, Plus Ultra pour 53 millions d’euros tout comme Air Nostrum, qui a demandé 103 millions et Wamos, qui a demandé 70 millions d’euros.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 27 873 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages