2 juin 2020
Aéroport Orly

Tour d'Orly © Domaine Public

Des patrons demandent la réouverture d’Orly

L’aéroport d’Orly est fermé depuis le début du mois d’avril 2020 en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Plusieurs patrons de compagnies aériennes demandent sa réouverture pour le 26 juin 2020.

Partages

L’aéroport d’Orly est fermé depuis le début du mois d’avril 2020 en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Plusieurs patrons de compagnies aériennes demandent sa réouverture pour le 26 juin 2020.

C’est dans une lettre ouverte que les patrons de Corsair, Air Corsica, Air Caraibes et d’autres demandent au gouvernement la réouverture d’Orly situé au sud de Paris.

Les dirigeants des compagnies aériennes Corsair, Air Corsica, Air Caraïbes, Chalair, Amelia, Frenchbee, La Compagnie, Level et Transavia indiquent la situation pour leurs entreprises :

Nous y employons notre personnel, mais aussi celui de nos partenaires sous-traitants dans les domaines de l ‘assistance au sol, du catering et la maintenance et de toutes les activités connexes s’y rattachant. La crise du Coronavirus nous a déjà durement touchés, la plupart d’entre nous ayant simplement cessé leur activité à la suite de l’arrêté du 31 mars. Elle a affecté nos clients avec encore plus de sévérité. 

PDG des 9 compagnies aériennes

Lors d’une conférence entre les patrons de compagnies aériennes concernés et ADP il a été indiqué que :

Les informations de presse, en date du dimanche 3 mai, concernant le maintien de la fermeture de l’aéroport d’Orly jusqu’à l’automne 2020 n’étaient ni officielles, ni confirmées. Cependant, l’aéroport resterait fermé jusqu’à fin juin sans donner une date précise pour sa réouverture.

Sans une réouverture d’Orly rapide la situation ne sera plus tenable très longtemps pour ces compagnies aériennes. Les PDG demande donc la réouverture et précise :

Dans ces conditions nous appelons à une réouverture de l’aéroport d’Orly pour le vendredi 26 juin. Nous estimons que cela peut se faire : d’une façon mesurée et responsable, en permettant à tous de prendre les dispositions synchronisées, au bénéfice de nos clients, dans le calme et la sérénité et non pas dans le désordre et la précipitation, en organisant avec pragmatisme la mise en œuvre des mesures sanitaires nécessaires pour tous, qui devront être communiquées à l’ensemble des acteurs dans les meilleurs délais, en acceptant aussi bien entendu que cette date puisse être remise en cause, par exemple à la mi-juin en cas de nouvelle aggravation de la situation sanitaire.

PDG des 9 compagnies aériennes

A l’heure actuelle aucune réponse des autorités n’est disponible.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 353 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages