2 juin 2020
europe

Drapeau Européen © DR

L’État sauve le transport aérien

Le gouvernement français, par la voix de Jean-Baptiste Debbari Secrétaire d’État aux transports, a annoncé avoir mis en place des dispositifs pour « soutenir les compagnies aériennes impactées par la crise ».

Partages

Le gouvernement français, par la voix de Jean-Baptiste Debbari Secrétaire d’État aux transports, a annoncé avoir mis en place des dispositifs pour « soutenir les compagnies aériennes impactées par la crise ».

Ces dispositifs de l’Etat pour sauver le transport aérien ont été approuvés par la Commission Européenne au titre de « compensation des répercussions économiques de la pandémie.

Pour rappel le secteur va perdre environ 45% de ses recettes pour l’année 2020 selon IATA. Précisons tout de même qu’une part non négligeable des frais de fonctionnement ne sera pas présente dans les bilans de fin d’année.

Donc, pour sauver le transport aérien français l’Etat fait très fort, un geste d’un courage politique sans égal, un vrai plan Marshall :

Pour soutenir les compagnies aériennes impactées par la crise, nous reportons une partie des taxes et redevances exigibles entre mars et décembre 2020.

Donc, en résumé, les taxes vous les paierez quoi qu’il arrive ! A la lecture du communiqué de presse disponible ci-après une parodie nous revient à l’esprit…

Et pendant ce temps dans le reste du monde

Pendant ce temps l’Émirat a annoncé qu’il allait mettre la main à la poche pour sauver Emirates. American Airlines va recevoir 12 milliards de dollars de la part de l’État Americain et d’autres états sont déjà en train de mettre en place des plans concrets pour permettre aux compagnies aériennes de passer la crise et être au rendez-vous au moment de la reprise. Comme le dit si bien le « chief Strategy and Transformation Officer » de Qatar Airways, un ancien d’Air France :

Je pense que quand le trafic va rebondir, il rebondira relativement vite car, après avoir été confinés chez eux pendant longtemps, les gens auront envie de voyager, et les entreprises auront besoin de voyager. Qatar Airways a mis en place ce système flexible pour ressortir plus fort de la crise. Si nous prenons une plus grosse part du gâteau pendant la crise, nous essaierons de la conserver après la crise, sachant que le marché sera différent avec des compagnies qui seront sans doute plus petites.

Sans une vraie politique de l’État pour soutenir les compagnies aériennes et le transport aérien français il y a fort à parier que les « plus petites » seront sur le territoire français, enfin pour celles qui seront encore là…

PS: le décret étant daté du 1er avril 2020 nous avons encore l’espoir que c’était un poisson…

Partages

2 thoughts on “L’État sauve le transport aérien

  1. Report de taes et une garantie sur les prêts que devront faire les compagnies…

    Heureusement que l’Europe ne s’est pas opposée à cette aide minable.

    On ne t’enfle pas de suite, on te prendra to pognon après… Et sinon ? ADP va faire un geste pour la location de ses pistes devenues parking à avion ?

    Haaaa les raclures qui nous gouvernent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 354 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages