mer. Nov 20th, 2019

Logo Air Austral © Air Austral

Air Austral peut s’inquiéter

Partages
Air Austral B777
Boeing 777 Air Austral © Phillip Capper

Air Austral s’inquiète pour son avenir. Plus particulièrement pour la partie long-courrier de son activité.

La compagnie aérienne réunionnaise avait sauté sur l’occasion après la disparition d’Aïr Lib en 2003 pour se lancer sur l’axe Réunion – Paris. 15 ans après elle risque de devoir faire face à de sérieux problèmes. La ligne est déjà opérée par plusieurs compagnies aériennes et, depuis un an, par une low-cost long-courrier. French Bee a obligé Air Austral à s’adapter. La recette unitaire a perdu 4 points tout comme le bénéfice qui a fortement chuté.

Le PDG d’Air Austral, interrogé sur l’arrivée de French Bee a indiqué :

Nous avons bien résisté cette année grâce à notre stratégie de diversification mise en place il y a quelques années. Pour autant, on ne peut pas exclure l’arrivée d’une deuxième low-cost long-courrier. Dans cette hypothèse, nous ne pourrons plus continuer avec une stratégie de diversification. Le premier choc a été rude, le deuxième risque aussi de l’être et il faudra nécessairement réfléchir à un scénario un peu plus de rupture.

Le nouveau scenario pourrait être la fin pure et simple du long-courrier, un retour à l’activité initiale de la compagnie.

Pour le moment ce serait plutôt Level qui pourrait débarquer sur l’ile de l’océan Indien. Rien n’est encore officiel mais Level est la probabilité la plus importante et cela pourrait fortement modifier les commandes d’avions en cours, entre autre…

Partages

2 thoughts on “Air Austral peut s’inquiéter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 075 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages