Ryanair, l'enfer des PNC ? – PNC Contact
mercredi 19 juin 2019
Boeing 737 de Ryanair

Boeing 737 Ryanair © Ryanair

Ryanair, l’enfer des PNC ?

Boeing 737 de Ryanair
Boeing 737 Ryanair © Ryanair

Ryanair a été contrainte d’annuler plusieurs centaines de vols en fin de semaine dernière suite au mouvement de grève initié par plusieurs syndicats regroupant des hôtesses de l’air et stewards à travers l’Europe. Les PNC (Personnel Navigant Commercial) belge, italien portugais et espagnol ont posé les valises pour obtenir de meilleures conditions de travail, environ 600 vols ont été annulés par la low-cost irlandaise.

Le quotidien 20 Minutes a publié une interview d’un steward ayant travaillé chez Ryanair pendant 7 mois en 2017 et, si l’on en croit les dire de Grégoire c’est infernal !

Commençons donc par le début, la formation. Elle a duré 6 semaines en Allemagne et si certains pensent que le CCA en France coute cher celui de Grégoire est juste hors de prix ! Ryanair lui a facturé et n’y a pas été avec le dos de la cuillère !

Ça m’a coûté 500 euros pour les frais d’inscription, 2.400 euros pour la formation, 700 euros pour le logement en chambre double et la nourriture n’était pas fournie.

Au niveau salaire Grégoire indique n’avoir jamais touché plus de 1 300 euros pour environ 85 heures de vol par mois ce qui, sur secteur moyen-courrier, est une cadence assez importante en terme de fatigue.

Ryanair semble ne pas être tellement concerné par le bienêtre de ses hôtesses de l’air et stewards. Entre le fait que la compagnie ne fournisse aucun repas pour l’équipage et mette une pression énorme pour les ventes à bord le stress et la fatigue monte vite.

Il y a des quotas. Si on ne les remplit pas, on a un avertissement. On peut même être convoqué au siège, à Dublin, pour aller s’expliquer. La compagnie ne fournit ni boissons ni nourriture à son personnel. Même pas de l’eau. Je devais apporter mes propres bouteilles. Sinon on paye, comme les passagers. Pareil pour le nettoyage des avions que nous devons effectuer pendant les escales de 25 minutes. Ryanair ne nous fournit ni gants, ni gel désinfectant.

Depuis Grégoire a démissionné et travail pour une compagnie aérienne française. Selon lui une expérience chez Ryanair est tout de même positive car les recruteurs y voient une preuve de motivation et de capacité de travail.

Toutes ces informations sont évidemment contradictoires avec ce qu’indique la compagnie Ryanair. Il y a peu son directeur marketing affirmait que des hôtesses de l’air et stewards pouvaient gagner jusqu’à 40 000 euros par an.

Si vous avez travaillé chez eux, ou y travaillé encore, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou même à nous contacter pour faire un point sur les réelles conditions de travail au sein de la low-cost irlandaise Ryanair !

Partages

2 thoughts on “Ryanair, l’enfer des PNC ?

  1. Bonjour

    Ayant travaillé chez Ryanair il y a quelques années je serai ravie de vous raconter mon expérience désastreuse de l’esclavagisme moderne mis en place par cette compagnie. N’hésitez pas à me contacter par mail.
    Cordialement.

  2. @emilie :
    La parole est libre sur ce site, pourquoi par mail ?
    Partager une expérience est enrichissante.
    Certains l’ont déjà fait en positif ou non sur pratiquement toutes les compagnies .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 50 863 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages