jeu. Déc 5th, 2019

Emirates, le grand plongeon ?

Emirates prend une claque sur son exercice 2016 – 2017.

Partages
Boeing 777 Emirates © DR

Emirates prend une claque sur son exercice 2016 – 2017. C’est un peu cavalier comme résumé mais ça montre bien la réalité des chiffres annoncés par la compagnie aérienne de Dubaï.

Le bénéfice du groupe (compagnie aérienne + aéroport) pour cet exercice est de 670 millions de dollars. Si à la première lecture c’est un beau chiffre qui en ferai rêver plus d’un, c’est tout de même une baisse de 70% par rapport au bénéfice de l’année 2015 -2016 ! Le chiffre d’affaires est lui en petite hausse de 2 % à 25.8 milliards de dollars

La groupe a indiqué dans un communiqué que la baisse de son bénéfice était du :

principalement en raison du remboursement de deux emprunts obligataires à l’échéance et des investissements élevés en cours dans notre flotte et les actifs liés aux appareils.

La compagnie aérienne a dégagé un bénéfice de 340 millions de dollars, soit une baisse de 82% par rapport à l’exercice 2015 – 2016. Le chiffre d’affaires reste stable.

Le groupe a indiqué, via le Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, Président-Directeur général d’Emirates Airline et du Groupe :

Emirates et dnata ont continué à dégager des bénéfices et ont poursuivi leur croissance, alors que l’exercice 2016-2017 a été l’un des plus difficiles que nous ayons connus.

(…) Nous restons optimistes pour l’avenir de notre industrie, tout en étant conscients de la persistance de difficultés au cours de l’année à venir avec un climat hyperconcurrentiel entraînant une érosion des rendements pour la compagnie et la volatilité sur de nombreux marchés impactant les flux de passagers et la demande de voyages.

La fin d’une époque ou juste la consolidation d’un système, à suivre…

Partages

18 thoughts on “Emirates, le grand plongeon ?

    1. Oh respire mec, quand une cie vise aussi haut c’est normal qu’a un moment ou a un autre il y a des pertes de benefices.Ne tinquiete pas pour Emirates ils vont tres bien.Regarde plutot du coté d’AF, la les choses vont tres mal et il y a des choses à dire

    2. Une justice ? À un moment donné il faut arrêter de critiquer ailleurs et se concentrer sur sa propre compagnie. Concernant AF y’a beaucoup de choses à redire et à faire.
      Pourquoi ne pas essayer d’être meilleur que les compagnies du golfe au lieu de toujours les descendre. Ah ben oui.. impossible.

    3. Être meilleur quand tu n’as pas le mêmes règles du jeu c’est tout simplement impossible… Si tu fais le tour de France avec un velo qui pese 20kg de plus que les autres tu n’as aucune chance, meme si tu es physiquement meilleur, c’est mort dès le départ !

    4. C’est justement ce que l’on appel le « Business » la vie est faite ainsi et il faut accepter le jeu.AF avais des avantages lorsque la france avais mains mises sur le petrole d’Afrique du nord.Aujourd’hui c’est fini et il ne faut ps blamer les cie qui beneficies de tels ou tels avantages

    5. C’est un débat sans fin de toute façon. Je ne sais même pas pourquoi j’y réponds a chaque fois. Les pro AF se co contenteront toujours de critiquer alors qu’en soit on est tous collègues mais bon.

    6. Mais de quel arroseur tu parle ? Il y a deux categories de personnes, les pro AF qui sont realiste et accepte la dure loi du business ( comme moi ) et les pro AF qui passent leurs temps à pleurer et se plaindre comme des gosses pour le moindre avantage qu’une cie peut avoir et qu’ils n’ont pas.Lorsque AF brillais de 1000 feux tout allais bien mais lorsque d’autes cie prennent le pas là sayais le business es devenu quelque chose d’iniquitable.N’oublion pas qu’un pilote AF vole 60 heures par mois contre 80 heures pour Emirates et pourtant on es sacrement bien payé chez AF ! Ya un moment faut se remettre en question les gars.Le discours est clos pour moi car les gens bornés ont une faculté pitoyable de ne pas se remettre en question et de camper sur leurs positions débiles d’enfants de 3 ans

    7. Tu te focalises sur AF et je ne saisis pas trop pourquoi.
      AF ne me concerne pas.
      Je ne suis pas pour AF et encore moins pour Emirates qui respecte peu les règles de loyauté en terme de concurrence,et qui finalement devient moins rentable alors que cette compagnie avait un boulevard devant elle.
      Par conséquent bravo à celles qui s’en sortent .

  1. @Alex lm et Abu Brahim :

    Arrêtez de faire une finette sur Air France. A aucun moment cet article ne parle de la compagnie nationale française non ?

    En revanche, la compagnie aériennes Emirates suit le mouvement qui s’empare de Dubai depuis quelques mois : un sérieux ralentissement économique et pas sur que le calcul osé de l’Emirat soit couronné de succès : faire venir les touristes pour compenser le fait que
    ce pays n’a pas grand chose pour survivre dans quelques décennies.

    Un excellent article de Courrier International résume ce qui se passe dans le pays actuellement :
    http://www.courrierinternational.com/article/emirats-arabes-unis-dubai-la-fin-de-lage-dor

  2. @Abu Brahim : « lorsque la france avais mains mises sur le petrole d’Afrique du nord. »

    Il serait bon de ne pas tout mélanger.

  3. @ Abu Brahim :

    « .N’oublion pas qu’un pilote AF vole 60 heures par mois contre 80 heures pour Emirates et pourtant on es sacrement bien payé chez AF ! »

    Emirates paye actuellement la reprise économique (notamment aux USA) car de très nombreux pilotes repartent dans leur pays d’origine.
    Votre démonstration explique sans doute une partie de cette hémorragie.

    « Ya un moment faut se remettre en question les gars.Le discours est clos pour moi car les gens bornés ont une faculté pitoyable de ne pas se remettre en question et de camper sur leurs positions débiles d’enfants de 3 ans » »

    Vous ne gagnez rien à insulter les contributeurs de ce forum .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 409 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages