jeu. Sep 19th, 2019
A320 Airbus easyJet

Airbus A320 easyJet © easyJet

easyJet, virée pour un sandwich

easyJet ne rigole pas avec les procédures et la nourriture !

Partages
Airbus A320 easyJet © easyJet

easyJet ne rigole pas avec les procédures et la nourriture ! En janvier 2015 une hôtesse de l’air d’easyJet voit des noix sur le plateau repas équipage. Etant allergique elle décide de ne pas manger le plateau et son manager lui offre un sandwich bacon destiné aux passagers.

Grosse erreur qui va lui valoir d’être licenciée ! Selon la compagnie aérienne easyJet elle aurait dû demander un reçu afin de prouver que le sandwich à 4.50 livres avait bien été payé.

L’affaire aura duré 2 ans et, il y a quelques jours, le tribunal a estimé que l’hôtesse ne pouvait être coupable de vol car la compagnie aérienne ne tenait pas les stocks de nourriture.

L’hôtesse de l’air n’a pas été réintégrée mais un arrangement a été trouver entre les parti. easyJet la compagnie qui te jette facilement, en même temps c’est écrit dessus 😉

Partages

11 thoughts on “easyJet, virée pour un sandwich

  1. Si les 8.500 Cabin crew de la compagnie s’autorisent à piquer un sandwich chaque jour pour n’importe quelle raison, où va-t’on ?
    easyJet propose à ses crew gratuitement un repas, des snacks, des fruits et de l’eau en bouteille (ce qui n’est plus le cas de beaucoup de compagnies).
    Chez easyJet, l’équipage a le droit de manger la nourriture des passagers s’il la paie.
    Le règlement est connu de tous, pour tout achat à bord, il faut imprimer un reçu et le faire signer par le chef de cabine pour se couvrir justement.
    On a aussi le droit d’emmener son propre repas si les repas de la compagnie ne vous plaisent pas.
    Si le vol, le laxisme et l’égoïsme font partie des valeurs de certains, il ne faut pas choisir ce métier.

    1. Là il état question de « manager » donc chef de cabine je suppose…alors pk ce dernier ne l’a pas fait signer, on ne peut pas considérer cela comme un vol?! De là à la virer…il est déjà bien assez difficile de devenir pn de nos jours…alors un peu d’empathie ne fait jms de mal à personne mais c’est bien d’être corporate à ce point…#ironie

    2. Je suis d’accord que la peine fut très sévère, mais c’est quand même le règlement. Quand on travaille dans une boîte anglo-saxonne, a fortiori avec des Anglais qui sont des spécialistes de la délation, on se méfie et on assure ses arrières. Je parle d’expérience… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 561 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages