24 octobre 2020

EgyptAir, attentat ou accident ?

Le ministère égyptien de l’aviation a indiqué ce jour que des traces d’explosif avaient été retrouvées sur le corps de certaines des victime

Partages
Boeing 737 Egyptair © DR

Le ministère égyptien de l’aviation a indiqué ce jour que des traces d’explosif avaient été retrouvées sur le corps de certaines des victimes du crash du vol EgyptAir qui a disparu le 19 mai dernier. La piste criminelle est donc relancée.

Le 19 mai 2016 un Airbus A320 qui effectuait le vol Paris – Le Caire disparait soudainement alors qu’il se trouve au-dessus de la Méditerranée a environ 11 000 mètres d’altitude. Tous les occupants, 66 personnes, sont morts. Les boites noires ont permis de savoir qu’avant le crash il y a eu de la fumée à bord et qu’un des pilotes a prononcé le mot « feu ». Mais personne ne sait d’où la fumée venait et les causes du feu sont toujours inconnues.

Depuis le début les égyptiens privilégient la piste terroriste quand la France préfère l’option de la défaillance mécanique mettant en cause la compagnie aérienne. C’est plus simple et permet de se décharger de toute responsabilité.

Maintenant il va falloir déterminer d’où viennent ces traces d’explosif sur le corps de certaines victimes. Etait-il à bord ? En cabine ? Dans la soute ? L’avion va-t-il été abattu par un appareil présent pour des exercices militaires ?

Maintenant ça va devenir une guerre de communication entre la France et l’Egypte, chacun voulant prouver que la faute vient de l’autre. Une association de victimes françaises qualifie cette nouvelle de « manipulation » et précise:

Aucun élément n’accrédite la piste terroriste. Il s’agit d’un chantage de la part des autorités égyptiennes pour faire accréditer cette thèse et protéger la compagnie EgyptAir en rejetant la responsabilité sur Paris.

Les semaines à venir risquent d’être riches en rebondissements.

 

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 32 770 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages