jeu. Déc 5th, 2019

André Turcat © Marina T

André Turcat est parti

Un grand Monsieur, un grand pilote est parti…

Partages
André Turcat © Marina T
André Turcat © DR

Un grand Monsieur, un grand pilote est parti. André Turcat, pilote d’essai du Concorde et détenteur en son temps de plusieurs records du monde est décédé hier soir à son domicile.

Amoureux du Concorde, premier pilote d’essai de l’appareil et premier pilote à passer le mur du son avec il a aussi été le premier pilote européen à passer le mur du son en palier en 1954 sur le « Gerfaut 1 » ! Un beau palmarès pour celui que l’on surnommait « le grand turc ».

Pierre Sparaco a écrit la biographie de cet homme hors du commun peu avant son propre décès en aout 2015. Un livre qui vous fera découvrir André Turcat sous des aspects que vous ne soupçonnez même pas…

Bon vol Monsieur.

Partages

10 thoughts on “André Turcat est parti

  1. Après le décès l’année dernière d’Edouard Chemel (Chef pilote Concorde, entré radiotélégraphiste chez AF avec son Certificat d’études…), c’est une bien triste nouvelle.
    Concorde orphelin, le 747 qui s’en va : toute une page de l’aviation qui disparaît. Au moins, je l’aurai connue !

  2. Passionné d’aviation depuis l’enfance, j’avais la chance d’habiter Blagnac ! Pendant les grandes vacances, je m’occupais régulièrement d’arroser des jardins dont ceux de l’ingénieur en chef Lucien Servanty, le père de Concorde. En 1968 (l’année de mon bac ! ), avec mon inséparable compère de vélo, nous sommes allés pédaler à plusieurs reprises (de nuit) sur la future piste de Concorde (3500 mètres). Par la suite, j’ai suivi toutes les étapes du développement du bel oiseau blanc : j’étais au bord de la piste pour les essais de roulage. C’était déjà magique ! Et le 2 mars 1969, j’étais venu de bonne heure (en vélo) à Saint-Martin du Touch, pour assister, juste à côté de la tribune de presse, au 1er vol : moment inoubliable.
    J’ai eu l’occasion de rencontrer André Turcat au salon du Bourget où il m’a dédicacé son livre Concorde : « un livre qui lui rappellera quelque chose ». Rentré à Air France en 73, j’ai suivi chaque étape de son développement et quand en 76 les USA, refusent qu’il atterrisse à JFK, j’ai tout de suite fait partie du « Comité de soutien CONCORDE » en allant apposer partout des autocollants « CONCORDE : OUI ! » Et le 31 mai 2003, j’étais devant le Siège AIR FRANCE pour voir arriver, avec beaucoup d’émotion le Fox Bravo pour le DERNIER vol de CONCORDE ! 34 ans d’une histoire magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 410 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages