mar. Oct 22nd, 2019
Avions Ryanair

Boeing 737 Ryanair © Raboe001

Ryanair, il veut « descendre » l’avion !

Le vol entre Malaga et l’aéroport d’East Midlands n’a pas été des plus calmes pour les passagers de la compagnie aérienne Ryanair mercredi dernier, le 22 octobre 2014.

Partages
Boeing 737 Ryanair © Raboe001
Boeing 737 Ryanair © Raboe001

Le vol entre Malaga et l’aéroport d’East Midlands n’a pas été des plus calmes pour les passagers de la compagnie aérienne Ryanair mercredi dernier, le 22 octobre 2014.

«Dix minutes après le décollage, il faisait des bruits étranges», explique un passager au journal Leicester Mercury. «Un couple assis à côté de lui à demander à être déplacé ailleurs. Il s’est alors levé et a dit qu’il pouvait descendre l’avion, et quelqu’un l’a entendu dire qu’il avait trois bombes.» Toujours selon ce passager, «des membres de l’équipage lui ont parlé, mais n’ont rien fait de spécial.»

Le passager, semble-t-il ivre, a jeté des cigarettes allumées partout autour de lui, a insulté une passagère, frappé un homme âgé, hurlé qu’il allait descendre l’appareil avec des bombes en sa possession avant que des passagers ne le maitrise. «J’ai eu le sentiment que l’équipage n’était pas préparé à ce genre d’incident », indique une autre passagère. « Nous avons dû tenir pendant toute la durée de ce vol de l’enfer de deux heures et demie».

Partages

4 thoughts on “Ryanair, il veut « descendre » l’avion !

  1. Évidemment qu’ils sont formés à ce genre d’incidents… les passagers ont des questionnements bizarres par moments…
    Ils savaient qu’il était ivre et non terroriste, voilà tout!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 755 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages