Corrigé CFS théorique février 2012 – PNC Contact
lundi 17 juin 2019
hôtesse de l'air

Hôtesse de l'air Air France © Air France

Corrigé CFS théorique février 2012

Corrigé selon le centre des Guyards

hôtesse de l'air
Hôtesse de l'air Air France © Air France

CORRIGES CFS FÉVRIER 2012 SELON LES « GUYARDS », ÉCOLE HÔTESSE DE L’AIR ET STEWARD / SÉRIE 403

Question n° 1

Lors du décollage et atterrissage, les membres d’équipage de cabine requis doivent être assis aux postes de travail qui leur ont été assignés pour :
avoir une vue satisfaisante des zones occupées par les passagers:

  • être proches d’une issue de plain-pied
  • être répartis d’une façon homogène en cabine
  • disposer d’un microphone facilement accessible

Question n° 2

En tant que membre d’équipage de cabine, devant un passager sous l’emprise d’une drogue dure, votre attitude est de :

  • surveiller sa fonction respiratoire

Question n° 3

Les rideaux et les portes de séparation entre les différents compartiments passagers, doivent être dotés :

  • d’un dispositif permettant de les maintenir ouverts

Question n° 4

Chez un adulte, le taux d’alcoolémie dans le sang dépend :

  • de la vitesse d’ingestion,
  • de la quantité d’alcool absorbé,
  • du poids corporel

Question n° 5

Un membre d’équipage de cabine a cessé d’exercer sur un type d’avion mais son contrôle est encore valide. Au bout de combien de temps devra-t-il suivre un stage de remise à niveau avant de pouvoir exercer à nouveau sur ce type d’avion ?

  • 6 mois

Question n° 6

Lors d’une évacuation après un amerrissage prévu et préparé, l’équipage de cabine ordonne aux passagers de gonfler leurs gilets :

  • au franchissement de l’issue

Question n° 7

Chaque membre d’équipage de cabine, est tenu de mettre à jour sa documentation pour exercer ses fonctions.
Cette mise à jour est :

  • sous sa responsabilité, et faite au moyen des révisions fournies par l’exploitant

Question n° 8

Parmi les signes suivants, lesquels vous évoquent une crise de tétanie :

  • ventilation saccadée, rapide et ample
  • apparition de crampes,
  • contraction des deux mâchoires

Question n° 9

Lors d’un accouchement, au moment de la phase d’expulsion, votre rôle est important. Vous devez aider la femme à pousser :

  • pendant toute la durée des contractions,
  • en la faisant inspirer, puis bloquer sa respiration,
  • en lui faisant prendre ses genoux avec ses mains.

Question n° 10

Les équipements de protection respiratoire à l’usage des membres d’équipage de cabine doivent être installés à proximité :

  • de chaque poste de membre d’équipage de cabine requis

Question n° 11

Un membre d’équipage de cabine peut exercer ses fonctions sur :

  • 3 types, voire 4 sous certaines conditions

Question n° 12

D’une manière générale, lors d’un amerrissage forcé, l’équipage de cabine :

  • fait embarquer, si possible, les passagers directement dans les canots,
  • s’assure de l’évacuation complète de l’épave.

Question n° 13

A bord un passager vous signale qu’il est enrhumé. Lors de la descente, vous lui conseillez :

  • de déglutir, de bailler : vrai
  • de pratiquer la méthode de Valsalva : vrai

Question n° 14

En présence d’un médecin à bord, un passager souffre d’un œdème de Quincke. Dans un premier temps vous lui apportez :

  • la trousse médicale d’urgence

Question n° 15

Pour effectuer le survol d’une région polaire, un avion doit être doté des équipements suivants :

  • une combinaison pour chaque membre d’équipage
  • un dispositif permettant de faire fondre la neige

Question n° 16

A une dépressurisation rapide, il faut associer entre autres, les éléments ou les phénomènes suivants :

  • chute de température-brouillard en cabine-souffle brutal

Question n° 17

La séquence d’ouverture d’une issue de type III doit être décrite explicitement sur l’issue elle-même :

  • dans tous les cas

Question n° 18

Sont comptabilisés dans le nombre de passagers admissibles à bord :

  • tous les passagers, sauf les enfants de moins de 2 ans

Question n° 19

Pour chaque type d’avion, les tâches du personnel navigant sont définies par des procédures et des instructions établies par :

  • l’exploitant

Question n° 20

Reconnaissez les hémorragies internes :

  • hémothorax,
  • éclatement de la rate
  • hématome intra-crânien

Question n° 21

A bord d’un avion pressurisé, l’oxygène de subsistance est utilisé :

  • en cas de dépressurisation accidentelle

Question n° 22

La fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire d’un nouveau né doivent être respectivement de :

  • 120/140 pulsations par minute et 40/60 mouvements respiratoires par minute

Question n° 23

L’équipement de survie, quand il est requis, se compose, entre autres :

  • d’un couteau,
  • d’un jeu de code sol / air

Question n° 24

Les actions mises en place par les organismes de contrôle à la suite de la réception du message radio commençant par « MAYDAY » sont :

  • priorité de contact sur toutes les ondes radio,
  • lancement immédiat de la phase DESTRESFA

Question n° 25

Le CCR transmet au CCS un message DETRESFA lorsque, entre autres :

  • l’aéronef doit avoir épuisé son carburant ou la quantité qui lui reste est insuffisante pour lui permettre de se poser
  • il est sûr ou à peu près certain que l’aéronef a effectué un atterrissage forcé ou est sur le point de le faire

Question n° 26

Un avion muni d’un seul pont et dont la configuration maximale approuvée en sièges passagers et supérieure à 9 et inférieure à 201 doit être équipé :

  • d’une hache ou d’un pied de biche au poste de pilotage.

Question n° 27

A propos de la moëlle épinière, choisissez l’affirmation exacte :

  • sa section partielle ou totale entraine des lésions permanentes

Question n° 28

Lorsqu’un équipement de survie additionnel est requis, les combinaisons polaires sont destinées à :

  • chaque membre d’équipage transporté

Question n° 29

Parmi ces affirmations concernant l’hypoxie et ses effets en vol, choisissez la proposition exacte :

  • la tolérance à l’hypoxie est variable d’un individu à l’autre

Question n° 30

Avant le décollage, lors de la vérification cabine, un membre d’équipage de cabine constate qu’un passager écoute de la musique, son baladeur posé sur la tablette, son bagage à main placé sur le siège à côté de lui. Il doit lui demander :

  • de relever la tablette, ranger son bagage à main dans le coffre au-dessus de lui et d’éteindre son baladeur.

Question n° 31

Lors d’une évacuation après un amerrissage forcé, le membre d’équipage de cabine situé devant une issue équipée d’un toboggan convertible doit, entre autres:

  • vérifier les conditions extérieures avant d’ouvrir l’issue,
  • faire gonfler les gilets aux passagers au passage de l’issue

Question n° 32

Chaque passager peut transporter dans son bagage cabine, entre autres :

  • des médicaments non radioactifs ou des articles de toilette.

Question n° 33

Un passager agité, confus, ayant abusé de boissons alcoolisées, commence à importuner le reste des passagers. Face à une telle situation, vous devez dans un premier temps, tout en le surveillant :

  • essayer de l’isoler, supprimer toute boisson alcoolisée en sa possession et le surveiller tout le reste du vol

Question n° 34

On appelle « briefing commun », le briefing effectué avant le vol par :

  • le responsable de cabine avec les membres d’équipage de cabine

Question n° 35

Lors d’un accouchement, dans la phase de délivrance, la reprise des contractions marque le moment :

  • du décollement du placenta

Question n° 36

Lors de la visite prévol des extincteurs de poubelles des toilettes, l’équipage de cabine vérifie :

  • la plaquette comportant les pastilles témoins d’élévation de température

Question n° 37

Les feux dits « sec » sont caractérisés par une :

  • fumée grise et une faible odeur

Question n° 38

Une crise d’hyperventilation peut évoluer vers :

  • une crise de tétanie

Question n° 39

On appelle ‘dispositifs d’évacuation d’urgence » :

  • tous les dispositifs ayant pour but de permettre aux occupants de l’avion, d’atteindre en toute sécurité, le sol en cas d’urgence

Question n° 40

L’anhydride carbonique d’un extincteur CO2 agit sur un foyer :

  • par étouffement et par refroidissement

Question n° 41

Le centrage est particulièrement important pour permettre à l’avion d’avoir un équilibre stable autour de l’axe :

  • de tangage

Question n° 42

A bord, devant une suspicion de fracture fermée de l’avant bras, vous devez :

  • immobiliser les articulations sus et sous jacentes,
  • Surveiller le pouls radial,
  • Surveiller la chaleur, la sensibilité des doigts

Question n° 43

Parmi les affirmations suivantes, indiquez celles favorisants la phlébite des membres inférieurs :

  • position assise, prolongée et inconfortable dans un espace exigu,
  • vols d’une durée supérieure à 10 heures,
  • inflammation d’une veine avec formation d’un caillot qui l’obstrue

Question n° 44

Un émetteur de localisation d’urgence de survie (ELT/S) est :

  • prévu pour être retiré de l’avion et activé par les survivants de l’accident
  • conçu pour être attaché à un canot de sauvetage ou à un survivant

Question n° 45

Le système d’annonce aux passagers (P.A), doit être, entre autres :

  • audible et intelligible depuis tous les sièges passagers
  • audible et intelligible dans les toilettes

Question n° 46

La diminution d e l’écoulement des filets d’air autour de l’aile d’un avion, provoque les effets aérodynamiques suivants :

  • diminution de la portance et de la traînée

Question n° 47

Le schéma mental permet de comprendre, raisonner et agir. On peut dire qu’il est toujours :

  • adapté à la situation en cours

Question n° 48

A propos du paludisme, il faut savoir que :

  • c’est une maladie mortelle dont le seul vecteur est un moustique

Question n° 49

Lorsque la réglementation l’exige, la capacité des canots de sauvetage embarqués doit permettre d’accueillir :

  • l’ensemble des personnes se trouvant à bord y compris en cas de perte d’une des embarcations

Question n° 50

Un passager présente une épistaxis minime. Vous préconisez d’exécuter :

  • une compression digitale de la narine qui saigne

Question n° 51

Suite à une accélération-arrêt, l’équipage de cabine :

  • se tient prêt pour une éventuelle évacuation

Question n° 52

Sur les vols où les masques à oxygène sont requis pour les passagers, la démonstration de leur utilisation doit être effectuée :

  • avant le décollage

Question n° 53

L’équipage de cabine doit procéder à l’armement des toboggans :

  • avant le roulage

Question n° 54

A propos des troubles de la conscience :

  • un passager inconscient doit systématiquement être installé en PLS : vrai
  • une hypoglycémie, dans sa forme sévère, peut être responsable de troubles de la conscience : vrai

Question n° 55

A propos du phénomène de la dilatation des gaz dans l’organisme à la montée et à la descente, en avion pressurisé, des manifestations physiques peuvent se traduire par :

  • Une otite barotraumatique, une sinusite : vrai
  • Des douleurs abdominales, des douleurs dentaires : vrai

Question n° 56

Concernant le massage cardiaque externe, choisissez la proposition exacte.

  • la victime est installée en position horizontale, à plat dos et sur un plan dur

Question n° 57

En début de survie maritime, il est nécessaire de faire face à la déshydratation des naufragés en :

  • rationnant les réserves récupérées,
  • limitant la sudation des naufragés
  • recueillant de l’eau de condensation ou de l’eau de pluie

Question n° 58

Avant d’utiliser une hache, un membre d’équipage :

  • demande l’autorisation à l’équipage de cabine : vrai
  • s’équipe d’une protection respiratoire : faux

Question n° 59

Les membres d’équipage de cabine doivent pratiquer un exercice réel de lutte contre le feu au cours du stage de maintien des compétences tous :

  • les 3 ans

Question n° 60

Une poussière dans l’œil entraîne les signes cliniques immédiats suivants :

  • gêne douloureuse
  • rougeur de l’œil,
  • larmoiement
Partages

21 thoughts on “Corrigé CFS théorique février 2012

  1. Aeroschool a beaucoup de fautes et ce n’est pas la première fois que je le vois c’est la quatrième fois que je passe mon cfs et toute ces fois je me référais au corrigé aeroshool qui vait toujours une faute donc j’en parle en connaissance de cause je ne dénigre cependant pas aeroschool c’est déjà gentil de faire un corrigé de leur part.

  2. oui je pense qu’au niveau fiabilité les deux ont autant de valeur … seulement ceux qui l’ont avec celle ci trouveront que c’est la bonne et inversement …

  3. Je l’ai avec les deux corrigés mais lorsque dans la correction d’aeroschool a la question 36 on met une autre réponse que la plaquette comportant les pastilles d’élévation de température sa me fait peur désolée

  4. je l’ai avec les deux cepdt la corection des guyards me parait plus juste meme si sur certaines
    questions je met qd meme un veto lol Rdv dans trois semaines!! L’espoire est tjrs la!!!!

    1. Je vous invite a consulter le lien suivant et a regarder le tableau section 1.210(b). Si vous trouvez un texte legislatif mentionnant le terme « briefing commun » nous sommes preneur… 😉

  5. Une erreur s’était glissée question 46… Quand la portance diminue la trainée aussi car cette dernière est induite par celle ci… En effet, pour qu’un avion vole en ligne droite, en palier et a vitesse constante il faut que le poids soit contrer par une force égale a celui ci mais de direction opposée, la portance. La portance a pour conséquence dynamique la création d’une force nommée trainée. Pour contrer celle ci on applique une force de direction inverse grâce a l’hélice ou le réacteur…
    Plus d’info: https://www.pnc-contact.com/2011/12/28/formation-hotesse-de-l-air-g70-dynamique-du-vol

  6. pour le question du briefing commun, je suis d’accord avec RNO, sur le cours pour le CFS dans la partie Procédures et Responsabilité 5eme § nous retrouvons le :
    – briefing du responsable de cabine : PNC + Responsable de cabine
    – briefing commun : équipage de conduite + équipage de cabine

  7. Briefing Commun

    Les membres de l’équipage de conduite, après leur propre briefing, s’associeront au briefing du personnel de cabine en apportant les précisions suivantes :
    •rappel des passagers à particularités (WCH, INF, INAD, UM, VIP…)
    •informations sur le vol (météo, parcours, temps de vol, escales, heure d’arrivée locale.)
    •rappel de procédures particulières (avitaillement avec pax.)

    A l’issue du briefing, dont la durée varie entre 10 à 20 minutes, l’équipage ainsi constitué se rendra à l’avion.
    PS Partie G70 sur le briefing…hehe

  8. Briefing Commun

    Les membres de l’équipage de conduite, après leur propre briefing, s’associeront au briefing du personnel de cabine en apportant les précisions suivantes :
    •rappel des passagers à particularités (WCH, INF, INAD, UM, VIP…)
    •informations sur le vol (météo, parcours, temps de vol, escales, heure d’arrivée locale.)
    •rappel de procédures particulières (avitaillement avec pax.)

    A l’issue du briefing, dont la durée varie entre 10 à 20 minutes, l’équipage ainsi constitué se rendra à l’avion.

  9. Nous savons que le G70 parle du briefing commun, on l’a écrit… Le seul « problème » est que dans les textes réglementaires (EU OPS) il n’est fait nulle part, à notre connaissance, mention de briefing commun PNC PNT…

  10. Bonjour, ces corrigés sont il fiable a 100 pour 100 ? sur la question du briefing est vous sur ce votre reponse ? quand sort les vrai corrigé ? merci davance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 50 832 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages