Corrigé du CFS du 24/2/2011 – PNC Contact
lundi 17 juin 2019

Corrigé du CFS du 24/2/2011

Corrigé du Certificat Formation Sécurité du jeudi 24 février 2011 selon l’institut ILIA école hôtesse de l’air et steward sur Paris.

QUESTION 1 :

Lors d’une accélération arrêt, l’ordre d’évacuation pourra être donné par le Commandant de Bord :

  • C : Après immobilisation complète de l’avion et dès l’arrêt des moteurs

QUESTION 2 :

Réglementairement, l’exploitant doit, avant de désigner le Responsable de Cabine, vérifier qu’il est âgé de :

  • C : 19 ans minimum et qu’il possède au moins un an d’expérience en tant que membre d’équipage de cabine.

QUESTION 3 :

Un passager ayant absorbé un mélange d’alcool et de médicament (type amphétamine), devient agité et agressif. Votre attitude est :

  • A : de l’isoler et de le surveiller

QUESTION 4 :

Lorsqu’un avion pressurisé est équipé d’un radar météorologique, ce dernier se trouve :

  • C : Dans le nez de l’appareil

QUESTION 5 :

A bord, après examen, vous suspectez un collapsus chez un passager présentant :

  • A : Une baisse de la pression artérielle, une accélération du pouls, une marbrure des extrémités, une pâleur

QUESTION 6 :

Lors d’une évacuation d’urgence sur terre, le point de commandement est assuré :

  • A : Un membre de l’équipage de cabine positionné au seuil d’une issue

QUESTION 7 :

Un membre de l’équipage de cabine peut, à la demande du personnel au sol, ouvrir une porte déjà fermée et toboggan armé, après :

  • A : Accord du Commandant de Bord et désarmement du toboggan

QUESTION 8 :

La fièvre jaune est une maladie infectieuse d’origine :

  • D : Virale

QUESTION 9 :

A bord d’un avion, les variations de pression peuvent avoir des effets sur :

  • D : 1-2-4-7 : Les sinus, l’oreille moyenne, les dents cariées  et le tube digestif

QUESTION 10 :

Le Commandant de Bord a autorité pour débarquer de l’avion toute personne qui peut présenter un danger pour la sécurité ou le bon ordre de l’avion .Ces personnes peuvent être :

  • B : 1-3 : Tout membre de l’équipage et tout passager

QUESTION 11 :

En situation de survie en forêt équatoriale, les membres d’équipage et les passagers survivants doivent, si possible, s’efforcer de :

  • B : 1-3-4 : Rallier une clairière et allumer un feu très dense afin d’être repéré par la fumée, suivre un cours d’eau dans le sens du courant pour essayer de sortir de la forêt

QUESTION 12 :

Parmi les signes suivants, choisissez ceux présents dans l’œdème aigu du poumon :

  • A : 1-2-5 : Une cyanose, une toux accompagnée parfois d’une mousse rosée aux lèvres et une respiration difficile, oppressante

QUESTION 13 :

Après un amerrissage forcé, l’équipage de cabine effectue les actions prioritaires suivantes :

  • D : Ouvre les issues en tenant compte des conditions adverses, met en œuvre les canots ou toboggans convertibles, fait évacuer les passagers munis de leur gilet

QUESTION 14 :

En région tropicale, une perturbation des vents réguliers peut donner naissance à un système dépressionnaire très important appelé :

  • D : Cyclone

QUESTION 15 :

En avion, les turbulences sont propices :

  • B : 3-4-6 Aux crises d’anxiété, au mal de l’air, aux jambes lourdes

QUESTION 16 :

Un traumatisme crânien grave avec lésion du cerveau, se caractérise par :

  • C : Une altération de la vigilance voire un coma ; une respiration superficielle ; un pouls rapide et filant

QUESTION 17 :

En cabine, un dispositif de retenue pour enfant (CRD –Child Restreint Device), doit être installé dans une rangée :

  • C : Sur le siège passager situé prés du hublot

QUESTION 18 :

Pour éviter les problèmes de déshydratation à bord, il est conseillé de boire  sans soif :

  • B : 1 /2 litre d’eau par heure

QUESTION 19 :

Concernant les effets de l’hypoxie sur le système nerveux, les premiers symptômes à apparaître sont habituellement :

  • A : 3-4-6 : des vertiges, une sensation d’euphorie et des maux de tête

QUESTION 20 :

Les personnes en fonction autorisées à porter l’uniforme d’équipage de cabine de l’exploitant, sont :

  • A : 3-4 : Les membres d’équipage de cabine et les membres d’équipage de cabine en vol de formation

QUESTION 21 :

L’information personnalisée individuelle délivrée aux passagers assis au droit des issues de secours de type III ou IV a, entre autre, pour objectif :

  • B : 1-3 : De rappeler que ce type d’issue est ouvert par le passager, sur ordre de l’équipage. D’expliquer l’évaluation des conditions extérieures avant l’ouverture de l’issue

QUESTION 22 :

La « check list sécurité », établit par l’exploitant, contient la liste des vérifications qui doivent être effectuées par les membres d’équipage de cabine cette check list :

  • B : 1-2 : Est particulière à chaque type d’avion, Fait partie du manuel d’exploitation avion

QUESTION 23 :

Parmi ces affirmations concernant la circulation sanguine pulmonaire choisissez la proposition exacte :

  • B : l’artère pulmonaire va du ventricule droit au poumon

QUESTION 24 :

Lors de la mise en œuvre des services de recherche et de sauvetage, la phase d’urgence notifiée par le message DETRESFA :

  • B : 2-3-4 : Est déclenchée après la phase d’alerte, Est déclenchée quand l’aéronef doit avoir épuisé son combustible ou quand la quantité qui lui reste est insuffisante pour lui permettre de se poser en lieu sûr, Entraine l’intervention immédiate des moyens aériens, terrestres ou maritimes de recherche

QUESTION 25 :

Avant le départ d’un vol le commandant de bord donne au responsable de cabine les informations suivantes : « la vitesse de décollage sera de 140 nœuds et le niveau de vol 370 » le responsable de cabine traduit ces informations pour les passagers par :

  • C : une vitesse de décollage de 259 km/h et un niveau de vol de 37 000 pieds soit environ 11 100 mètres

QUESTION 26 :

L’inspection des toilettes par les membres d’équipage de cabine :

  • D : doit être faite avant le décollage, en vol, avant et après l’atterrissage

QUESTION 27 :

Le vomissement est le rejet actif par la bouche du contenu gastrique , les causes possibles peuvent être :

  • B : 1-3-5 : Le mal des transports, La grossesse, L’infarctus du myocarde

QUESTION 28 :

Le combiné de signalisation pyrotechnique jour nuit est constitué :

  • A : 1-3 D’un fumigène utilisable de jour, D’un feu du Bengale utilisable de nuit

QUESTION 29 :

A la suite d’un atterrissage forcé, l’avion est dit en pylône si :

  • B : le train avant est effacé

QUESTION 30 :

Au cours d’un vol un passager doit recevoir de l’oxygène suite à un malaise inattendu et brutal, l’équipage de cabine doit lui administrer de l’oxygène :

  • B : de premiers secours

QUESTION 31 :

Concernant les troubles du comportement en vol choisissez la proposition exacte :

  • B : la claustrophobie est une angoisse consistant à ne pouvoir rester dans un lieu clos

QUESTION 32 :

Au cours d’un vol un membre d’équipage de cabine utilise la cagoule de protection respiratoire :

  • A: 3-4 : En atmosphère viciée (fumée, gaz nocif), Lors de l’utilisation d’un extincteur Halon

QUESTION 33 :

Les facteurs qui altèrent la communication sont :

  • C : 2-4-5 Le stress et la fatigue, La charge de travail, La langue et la culture

QUESTION 34 :

En ce qui concerne les programmes de formation à la sureté :

  • D : 1-2-3, Ils sont approuvés par l’autorité compétente, Leurs points pertinents doivent être connus et respectés par tous les membres d’équipage règlementaires Ils traitent entre autres de la prévention des actes illicites, (sabotage, capture de l’avion)

QUESTION 35 :

L’oxygène de subsistance mis à disposition des passagers est destiné :

  • B : à faire face à une dépressurisation

QUESTION 36 :

Un coup de chaleur survient à la suite :

  • D : d’une exposition à une atmosphère surchauffée ou lors d’un travail musculaire intense

QUESTION 37 :

A bord une passagère consciente présente une suspicion de rupture de grossesse extra-utérine :

  • C : l’allonger jambes surélevées une vessie de glace sur l’abdomen, lui donner de l’oxygène, surveiller ses constantes, envisager un déroutement

QUESTION 38 :

L’accompagnateur d’un groupe d’enfants à bord d’un avion peut être :

  • B : 2-3 : un membre d’équipage de cabine en supplément de l’équipage de cabine requis, un passager d’au moins 18 ans n’ayant pas la charge d’un enfant de moins de 2 ans

QUESTION 39 :

Un avion est équipé de 80 sièges passagers. Dans la cabine le nombre règlementaire d’extincteurs doit être de :

  • B : trois

QUESTION 40 :

Les gilets de sauvetage, les moyens pyrotechniques, les jeux de codes SOL/AIR sont embarqués :

  • B : 2-3 : selon les trajectoires du vol de départ et/ou d’arrivée, selon les régions survolées

QUESTION 41 :

Les actions chronologiques d’un membre d’équipage de cabine qui constate une fêlure sur un hublot en cours de vol sont :

  • D : 2-1-4 : déplacer le passager assis à proximité, prévenir le commandant de bord, prévenir les autres membres de l’équipage de cabine

QUESTION 42 :

Le système d’annonce aux passagers doit être entre autres :

  • B : 1-2 : audible et intelligible depuis tous les sièges passagers ; audible et intelligible dans les toilettes

QUESTION 43 :

En cas d’accélération-arrêt et sitôt l’avion immobilisé l’équipage de cabine doit :

  • A : 1-4 : s’assurer qu’il n’y a aucun danger à l’extérieur visible interdisant l’utilisation d’issues en cas d’évacuation d’urgence, attendre les instructions de l’équipage de conduite et se tenir prêt à une évacuation éventuelle

QUESTION 44 :

En cas d’urgence à bord d’un avion, les actions à entreprendre par l’équipage de cabine sont spécifiées dans la manuel d’exploitation par :

  • B : l’exploitant

QUESTION 45 :

Le document dans lequel figure la liste minimale d’équipement est :

  • D : le manuel d’exploitation

QUESTION 46 :

A l’ouverture des coffres à baguage un passager reçoit une mallette sur le nez, il présente une épistaxis. L’attitude immédiate :

  • C : le laisser assis tête en avant et faire comprimer la narine qui saigne

QUESTION 47 :

En cas de survie en région polaire, on peut faire fondre de la glace pour combattre la déshydratation. La glace d’eau douce est reconnaissable à une coloration caractéristique :

  • B : blanche ou bleutée

QUESTION 48 :

Une combustion dite lente est caractérisée par :

  • B : l’absence d’émission de flamme

QUESTION 49 :

Le responsable de cabine effectue un briefing pendant le vol, il doit évoquer entre autre :

  • C : 1-2-4 : le type d’avion et son équipement, les catégories de passager enregistré (handicapé, UM, civière), le travail en équipage et l’attribution des postes

QUESTION 50 :

Vingt enfants de 2 à 11 ans inclus voyagent seuls, le chef d’escale ne veut pas les disperser entre les passagers et demande de les regrouper. Le nombre d’accompagnateurs nécessaire est de :

  • B : deux

QUESTION 51 :

L’ouverture des issues de secours doit être :

  • B : 1-3 : décrite très explicitement sur les issues elle-même, indiquée sur la notice individuelle de sécurité

QUESTION 52 :

Lors d’une évacuation d’urgence en milieu maritime sur un avion équipé de toboggan convertible, les précautions à prendre avant l’ouverture des portes sont entre autres :

  • A : 1-2 : la désignation d’un passager requis, la vérification de l’armement du toboggan convertible et des conditions extérieures

QUESTION 53 :

Parmi ces quatre affirmations relatives au système cardio-respiratoire, la proposition exacte est :

  • A : le cœur droit propulse le sang vers les poumons pour s’y débarrasser du gaz carbonique et s’y charger en oxygène

QUESTION 54 :

Parmi ces affirmations relatives au collapsus cardio-vasculaire, la proposition exacte est :

  • C : la persistance d’un collapsus entraine un état de choc qui traduit la souffrance des organes vitaux.

QUESTION 55 :

La force s’opposant au déplacement d’un avion en vol est appelée :

  • C : la trainée

QUESTION 56 :

Les otites barotraumatiques surviennent essentiellement :

  • C : lors de la descente

QUESTION 57 :

Sur un avion de transport passager, un extincteur à main doit se trouver dans le poste de pilotage, le type d’extincteur obligatoire est :

  • D : Halon (BCF ou équivalent)

QUESTION 58 :

Dans le cas d’un atterrissage forcé la préparation de la cabine et des passagers incombent :

  • D : au responsable de cabine

QUESTION 59 :

En procédure normale, une fois l’embarquement terminé alors que toutes les portes de l’avion sont fermées, l’équipage de cabine peut rouvrir une porte :

  • D : après accord du commandant de bord et désarmement du toboggan

QUESTION 60 :

Parmi les signes cliniques suivant vous permettant de suspecter une rupture de grossesse extra utérine, la combinaison exacte est :

  • B : 1-4-5 : une douleur violente dans le bas-ventre, un retard de règle, une métrorragie

___________________________________________________________________________________________________________________________

Merci a ILIA pour cette correction rapide.

En esperant que vous l’avez et que vous allez pouvoir enchainer sur la pratique au plus vite…

Pour ceux qui auraient besoin de le préparer à nouveau pensez à notre module e-learning disponible ICI. Pour les autres il existe le module CFS Pratique disponible ICI

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 50 848 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages