mar. Oct 22nd, 2019

Hôtesse Qatar Airways © Qatar Airways

L’Asie au départ de Nice

Partages
Hotesse Qatar Airways © Qatar Airways

Les compagnies des Emirats défrichent avec succès la route aérienne vers l’Orient depuis le sud de la France. Qatar Airways va inaugurer son Nice-Doha dans quelques jours.

Si la route de la Soie a fait la fortune de Venise, celle vers l’Asie-Pacifique est en passe de puissamment renforcer l’aéroport niçois dans le paysage aérien national. Qatar Airways va inaugurer son Nice-Doha dès le mois prochain. Tandis que depuis janvier, Emirates séduit déjà, jour après jour, passagers et fret avec son Nice-Dubaï. Au point de connaître un rythme de progression supérieur à 53 %. En septembre, cette ligne a affiché quelque 88.000 passagers et un coefficient de remplissage de plus de 80 %, soit plus que le Nice-New York de Delta Airlines… En 2009, malgré la crise, Emirates s’enorgueillissait déjà d’une progression de plus de 120 % de son activité. D’ici à fin 2010, la ligne Nice-Dubaï devrait dépasser les 120.000 passagers, soit deux fois plus que le trafic entre Nice et le Portugal (Porto ou Lisbonne) ou plus que les lignes vers Moscou et Saint-Pétersbourg réunies. Car via le « hub » de Dubaï, la vaste zone Asie-Pacifique à la croissance économique à deux chiffres est désormais plus proche du sud de la France. Près de 70 % des passagers transitent par Dubaï pour se rendre en Asie, océan Indien (Maldives, Seychelles…), Thaïlande, Australie ou bien en Nouvelle-Zélande. Emirates a également dopé le fret niçois, en hausse de 45 % depuis le début de l’année. La compagnie parvient à s’adjuger, à elle seule, 50 % du fret, avec un taux de remplissage de soutes de 90 %. Ce résultat vient donner tort aux sceptiques qui doutaient, il y a quelques années, que la ligne Nice-Dubaï, alors exploitée trois fois par semaine via une escale à Rome, ne durerait que le temps d’un été… En fait, la compagnie envisage de mettre en service sur cette ligne dès 2013 son A350 d’une capacité de 300 à 350 passagers. Nice disposera alors de l’extension du terminal 2 avec passerelle adaptée aux porteurs de type A380 qui ont effectué plusieurs essais d’atterrissage et de décollage cette année.

Nouvelle « route des Indes »

Dès le début du mois prochain, Qatar Airways proposera trois vols par semaine entre Nice et Doha via Milan. Un scénario comparable à celui d’Emirates. Pour ces compagnies, la stratégie consiste à capter, via leur propre « hub », un trafic passager vers l’Asie-Pacifique, l’Océan Indien ou l’Afrique Australe, sans que les clients remontent vers les « hubs » de Francfort, Amsterdam, Roissy ou Londres. Dubaï dessert ainsi 102 destinations dans 62 pays. D’autre part, la Côte d’Azur s’attend d’ici à 2015 à une forte augmentation d’une clientèle touristique à haut pouvoir d’achat venant de cette partie du monde. L’aérien dope cette nouvelle « route des Indes ». Il y a un an, la compagnie Air Asia X, qui souhaitait desservir la France depuis Kuala Lumpur, avait sérieusement envisagé Nice avant d’opter pour la capitale. Le tarmac niçois, porte d’entrée nationale pour ces compagnies des Emirats ou d’Asie, les responsables de la société aéroportuaire en rêvent. La cession des parts de l’Etat dans cette société aéroportuaire pourrait intéresser le Qatar via Vinci dans lequel il détient une participation. Le Qatar a également fondé cet été avec Monaco une entreprise commune, afin d’acquérir des hôtels en Europe. A l’évidence, toutes les briques s’imbriquent…

Source: francesoir.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 662 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages