2 juillet 2020

Boeing 767-319ER Oxygene Airways © Roberto Collazo

Oxygène Airways, décollage imminent

Partages
Boeing 767-319ER Oxygene Airways © Roberto Collazo

Fin septembre, Oxygène Afrique desservira cinq destinations sur ce continent. Elle souhaite récupérer la clientèle d’affaires d’Air France, alors que les liaisons vers l’Afrique sont les plus rentables de la compagnie nationale.

Décollage imminent. Une nouvelle compagnie aérienne, Oxygène Afrique, desservira le continent noir à partir de fin septembre, et ce au départ de Paris. L’entreprise a déposé une demande de certificat de transport aérien auprès de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Ce sésame, indispensable pour exploiter des lignes aériennes, devrait être obtenu dans les prochaines semaines. Trente pilotes ainsi qu’une centaine d’hôtesses et stewards ont déjà été recrutés.

Pour démarrer, la compagnie loue deux Boeing 767 au loueur américain International Lease Finance Corporation. Le premier appareil, actuellement à Miami, devrait être livré à Paris le 15 juillet, le second à la mi-août. Selon nos informations, Oxygène sera une compagnie régulière à destination de l’Afrique, mais n’assurera pas de vols charters. Ses appareils seront aménagés avec une classe économique et une classe affaires pour attirer la «clientèle haute contribution», notamment les cadres de sociétés pétrolières.

Cinq destinations sont prévues dans un premier temps: Luanda (Angola), Abidjan (Côte d’Ivoire), Malabo (Guinée équatoriale), Conakry (Guinée) et Bamako (Mali). La compagnie vient d’obtenir les droits de trafic pour voler vers ces villes. Elle négocierait actuellement avec le Burkina Faso pour desservir Ouagadougou. En ouvrant ces destinations, Oxygène, qui a été créée avec un apport de 25 millions d’euros d’«investisseurs privés européens», selon une source proche du dossier, s’attaque aux destinations les plus rentables du réseau d’Air France. «La compagnie nationale est dans une situation de quasi-monopole sur l’Afrique, explique un analyste. Les prix des billets sont élevés du fait d’une clientèle de cadres ainsi que de particuliers prêts à payer le prix pour voyager avec Air France plutôt qu’une compagnie africaine.»

Lufhansa monte en puissance

Ancien cadre d’Aéroports de Paris, le créateur d’Oxygène, Steve Bokhobza, a été chef d’escales dans plusieurs compagnies aériennes. Selon l’un de ses collaborateurs, son intention est de récupérer les anciens clients d’Air France qui voyagent aujourd’hui vers l’Afrique via les hubs du groupe Lufthansa. Le concurrent allemand est en effet en pleine montée en puissance sur le continent, où il revendique déjà autant de destinations qu’Air France. «Comme Lufthansa, Oxygène va proposer des prix 20% inférieurs à ceux d’Air France, explique un proche du dossier, mais ses vols seront directs au départ de Paris.» À terme, la jeune compagnie ambitionne d’exploiter quatre gros-porteurs vers l’Afrique ainsi qu’une dizaine de petits appareils pour y développer le transport régional.

Source: lefigaro.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 331 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages