14 avril 2024
Boeing 747 KLM

Boeing 747 KLM © Domaine Public

Mort d’un passager en vol

Un vol transatlantique a été dérouté suite à la mort d’un passager…

Partages

Un vol KLM qui reliait le Suriname à Amsterdam a fait escale à Shannon, en Irlande, tôt mercredi matin. Le vol a été dérouté suite à la mort d’un passager en cours de vol.

L’avion Boeing 777-300 se trouvait à moins d’une heure de sa destination d’arrivée prévue lorsqu’il s’est dérouté vers l’Irlande. Le corps du passager décédé a pu être retiré et transféré dans une morgue.

Publicités

Le vol KLM KL714 a décollé de Paramaribo, la capitale du Suriname, à 17h17 mardi soir pour la traversée transatlantique d’environ huit heures vers les Pays-Bas. Pendant le vol un passager a été malade et est décédé à bord.

Certains médias locaux affirment que le passager mort en vol se rendait aux Pays-Bas pour des soins médicaux. La compagnie aérienne n’a pas été en mesure de commenter, invoquant la confidentialité des passagers.

Ce qui est inhabituel, cependant, c’est le fait que KLM ait choisi de dérouter l’avion. Ce dernier était déjà proche de son hub principal à Amsterdam Schiphol.

Pour de nombreuses compagnies aériennes, il est normal de continuer à voler vers la destination finale lorsqu’un passager décède à bord.

Bien sûr, il n’y a pas de placards spéciaux pour un passager mort en vol, c’est une légende urbaine. Au lieu de cela, les agents de bord sont normalement tenus de déposer le corps sur des sacs en plastique et de l’envelopper dans des couvertures de rechange.

Pour ce vol il se peut que le passager soit encore sous traitement au moment où l’avion a été dérouté ou il avait une correspondance vers l’Irlande ou il devait être soigné.

Naturellement, la même règle ne s’applique pas si le passager a subi une urgence médicale et est toujours en vie ou reçoit activement des soins médicaux. Dans ces circonstances, la politique est de dérouter l’avion vers l’aéroport approprié le plus proche.

Pour le vol KLM KL714, cependant, l’avion est resté au-dessus de l’océan pendant la grande majorité de son vol, et l’Irlande était l’un des aéroports de déroutement les plus proches.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 26 498 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages