27 juin 2022
syndicat grève air france pilotes

Logo Alter © Alter

Air France, grève en juin

Partages

Alter, syndicat de pilotes Air France, a déposé un préavis de grève pour juin afin dénoncer « une dérive de la sécurité des vols ». La fatigue des équipages nuirait à la sécurité des vols selon le syndicat.

Le préavis a été déposé pour la journée du 25 juin et concerne la compagnie Air France ainsi que sa filiale Transavia. Le syndicat Alter a indiqué :

Publicités

Il faut que des mesures d’urgence soient prises pour rééquilibrer la balance entre les profits souhaités et un niveau de sécurité des vols digne de nos deux compagnies 

Alter

Alter précise que, pour le moment, la direction n’a pas souhaité répondre à leurs demandes. Le syndicat va même plus loin en affirmant que la direction sait que la sécurité n’est pas une priorité mais que c’est la rentabilité qui prime :

La direction a parfaitement conscience des dérives en cours au niveau de la sécurité des vols, qu’elle croise les doigts tout en maintenant des objectifs de rentabilité irréalistes. L’équilibre historique entre rentabilité financière et sécurité des vols devrait être préservé en tout temps par une compagnie aérienne. Air France, mais surtout nos collègues et nos passagers, ont payé le prix fort en 2009 lorsque, sous prétexte de sortie de crise, cet équilibre a été rompu. Air France assume donc aujourd’hui, mais reportera toute responsabilité future en cas d’accident sur les opérateurs, parmi eux les pilotes

Alter

Le syndicat poursuit :

Pouvons-nous rester inactifs et laisser ce déséquilibre s’accentuer ? La réponse sera donnée par chaque pilote le 25 juin prochain. La fatigue des équipages, ce n’est pas une variable à respecter selon des règles de rendement au risque de réduire les effectifs. La fatigue dont on parle, devient un danger, pour nous, comme pour vous, lorsque la rentabilité passe avant la raison. Lorsque ce qui devrait être normal transgresse les limites pour des questions d’objectifs à atteindre. Notre fatigue en tant que pilotes, Transavia, filiale low-cost d’Air France, ne veut pas en entendre parler. Elle sanctionne les pilotes fatigués qui renoncent à aller voler.

Alter

Rappelons qu’il y a peu un Boeing 777 a eu un incident à Roissy. Pour le moment la piste d’une erreur humaine semble être celle privilégiée. L’enquête du BEA n’est pas terminée et cette version n’est donc qu’une hypothèse. Si cette dernière était exacte la fatigue de l’équipage pourrait avoir sa place dans les causes de l’incident.

Alter laisse également sous-entendre que le crash de l’Airbus A330 du vol AF447 aurait pour cause la fatigue des pilotes. L’enquête du BEA a clairement rejeté ce point (Page 106 du rapport).

Air France – KLM sort d’une période difficile ou elle a fait le choix de préserver l’emploi. La position de ce syndicat et une grève en juin chez Air France pourrait fragiliser la reprise mais encore faudrait-il que les pilotes suivent et que ce syndicat est un réel poids dans l’entreprise…

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cabin Crew Academy école hôtesse de l'air et steward
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 27 910 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Jooble
Partages