dim. Août 25th, 2019
Carte d'approche IFR de l'amerrissage dans l'Hudson

Jeppesen Miracle Approach © Jeppesen

Un Airbus dans l’Hudson

Le commandant de bord Chesley Sullenberger et son copilote Jeffrey Skiles ont réussi l’impossible, amerrir un Airbus A320 dans l’Hudson !

Partages

15 janvier 2009, une date qui restera sans doute dans les mémoires.

Si, hélas, on se souvient souvent d’évènements tristes comme le crash du Rio – Paris, celui du Concorde, du MH370 ou encore de l’attentat du DC10 d’UTA, il y a des dates bien plus heureuses et celle-ci en fait partie.

Ce jour-là, le commandant de bord Chesley Sullenberger et son copilote Jeffrey Skiles ont réussi l’impossible, amerrir un Airbus A320 dans l’Hudson ! Pour plus d’info sur l’évènement suivez ce lien : https://www.pnc-contact.com/2016/12/15/sully-le-film-d-un-exploit .

Peu après le décollage l’avion, un Airbus A320, percute plusieurs oiseaux et perd ses deux moteurs. Apres avoir envisagé de se poser sur le petit aéroport de Teterboro l’équipage décide d’amerrir sur l’Hudson.

L’approche est un modèle du genre, l’arrondi train rentré est parfaite et l’Airbus fini presque intact au milieu de la rivière. Les hôtesses de l’air à bord pratique une évacuation exemplaire et regroupent les passagers sur les ailes et sur les « slide raft » des portes avant. Les portes arrière ne sont pas utilisées vu la position de l’appareil.

Pour célébrer cet évènement Jeppesen, leader mondial de la cartographie aéronautique, a sorti une carte d’approche « NEW YORK, NY. HUDSON MIRACLE APCH ». Jeppesen avait il y a peu édité la carte du village du père Noel (https://www.pnc-contact.com/2018/12/24/jeppesen-publie-une-nouvelle-approche)

Le commandant de bord était aussi pilote de planeur ce qui, selon ses propres dires, a aidé dans la gestion de l’approche.

Voici la carte IFR Jeppesen:

Carte d'approche en hommage a Sully
Jeppesen Hudson River Approach plate © Jeppesen

Video de reconstitution:

Partages

3 thoughts on “Un Airbus dans l’Hudson

  1. « encore de l’attentat du Boeing 747 d’UTA, »

    Ce n’était pas un 747, mais un DC 10 dans l’attentat d’UTA
    Le 19 septembre 1989, le vol 772 UTA, opéré par un McDonnell Douglas DC-10 et reliant Brazzaville à Paris via N’Djaména.
    J’ai failli être dedans !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 550 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages