ven. Déc 6th, 2019
Avion Skyjet Canada

Skyjet © Skyjet

Drône, percussion en vol

Depuis le temps que l’on en parlait cela devait bien arriver un jour. Un drone a percuté un avion de ligne alors que ce dernier était en approche.

Partages
Avion Skyjet Canada
Skyjet © Skyjet

Depuis le temps que l’on en parlait cela devait bien arriver un jour. Un drone a percuté un avion de ligne alors que ce dernier était en approche.

Cela est arrivé au Canada entre un avion de la compagnie aérienne Skyjet et un drone dont le propriétaire n’a pas été identifié pour le moment. Marc Garneau, ministre canadien a déclaré :

C’est la première fois qu’il y a une collision entre un drone est un aéronef commercial au Canada, et je suis extrêmement soulagé de savoir que l’aéronef n’a subi que des dommages mineurs et qu’il s’est posé en toute sécurité.

L’appareil, un turbopropulseur, a été heurté à 3 kilomètre du terrain de Jean-Lesage à Québec alors qu’il volait à 450 mètres d’altitude. Si dans le cas présent cela n’a pas eu de conséquence sérieuse pour la sécurité du vol il aurait pu en être différemment. Si le drone avait percuté un moteur ou la vitre du cockpit les conséquences auraient été sans doute bien différentes.

Ce n’est pas moins de 1 596 incidents impliquant des drones qui ont eu lieu en 2017 au Canada mais c’est la première fois qu’une collision a lieu.

La cohabitation entre drones et avions est très règlementée en France mais, ici aussi, il y a régulièrement des incidents impliquant ces engins sans pilotes et des avions de ligne ou de loisir. La règlementation est pourtant des plus claires concernant l’évolution de tels engins à proximité des aéroports, elle est interdite sauf dérogation de la DGAC pour des missions ponctuelles en fonction du MAP (Manuel d’ Activité Particulière) de la société exploitant l’engin. Elle interdit évidemment cela pour des télépilotes privés.

Ce sont donc c’est dernier qui dans la très grande majorité des cas sont impliqués dans les incidents. Faut-il durcir la réglementation, obliger les détenteurs de drones à indiquer leurs coordonnées sur la machine comme le prévoit la Canada ? La partage du ciel avec ce type d’engin semble pour le moment assez compliqué au vue du peu de respect des lois et règlements de la part d’une partie des exploitants privés de ce type de machine.

Partages

1 thought on “Drône, percussion en vol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 474 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages