Avion sans pilote en approche ? – PNC Contact
vendredi 26 avril 2019

© DR

Avion sans pilote en approche ?

Parmi les salariés d’une compagnie aérienne les pilotes sont ceux qui, le plus souvent, coutent le plus cher.

© DR

Parmi les salariés d’une compagnie aérienne les pilotes sont ceux qui, le plus souvent, coutent le plus cher. La banque UBS a déterminé que se priver de pilote dans les avions permettrait d’économiser environ 30 milliards d’euros par an.

Le rapport va même plus loin en affirmant que la sécurité serait accrue :

Réduire l’intervention humaine sur les avions permettrait de faire des économies et d’améliorer la sécurité.

Une étude a en effet montré, par exemple, que l’Airbus A320 de Sully aurait été en mesure de rejoindre l’aéroport si une réaction instantanée des pilotes avait eu lieu, les intelligences artificielles ont cet avantage, la rapidité.

Si la technologie pour faire voler un liner sans pilote n’est pas très loin elle n’est pas encore là. Par contre il serait assez simple de rajouter des automatismes afin de n’avoir besoin que d’un seul pilote afin de gérer une défaillance en chaine ou une défaillance fondamental du système. Comme l’indique Guillaume Jarysta-Dautel il reste un potentiel danger, et non des moindres :

Tout système pouvant recevoir une mise à jour ou possédant un accès physique extérieur peut potentiellement être la cible de pirate. Garder au moins un pilote dans le cockpit capable de débrancher le fusible du robot reste encore la dernière mesure quand le système est compromis.

Si le rapport d’UBS semble un peu « fantaisiste » au premier abord il reste que le tandem homme/robot devrait prendre la place dans les cockpits dans les 15 ans à venir. Il existe aussi une autre alternative, les pilotes au sol comme cela est déjà le cas pour le pilotage des drones militaires.

Et vous, seriez vous partant pour un vol sans pilote ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Partages

6 thoughts on “Avion sans pilote en approche ?

  1. « Réduire l’intervention humaine sur les avions permettrait de faire des économies et d’améliorer la sécurité. »
    Airbus a depuis longtemps dit que son avion rattrapait les « bêtises » des pilotes… Mais l’avion fait AUSSI des bêtises, car il est conçu par des hommes !
    Il y a déjà plusieurs dizaines d’années, des experts de la NASA expliquaient que les automatismes ne savaient pas innover, trouver une solution à un problème jamais rencontré. C’est le quotidien d’un pilote et le but de sa formation.
    Un avion sans pilote ? Pourquoi pas si on accepte un certain « taux de pertes ». Tant qu’il ne sera pas significativement inférieur à celui des hommes, ce sera non pour moi.

  2. Je rajoute que quand on voit les problématiques de responsabilité autour de la voiture autonomes, je me dis qu’il n’y aura sans doute plus d’avions (tels qu’on les connaît) avant que l’on en conçoive un sans pilotes.

  3. un ordinateur pourra t’il gérer un vol asynchrone ?(problèmes techniques , commerciaux,de circulation aérienne etc..).

  4. Au début je pensais que c’était une blague….mais non j’ai reçu un autre post qui parlait de la mème chose pffffff abérant!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 59 540 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages