28 juillet 2021

© DR

Mauvaise nouvelle pour les compagnies aériennes

Le pétrole pas cher de ses derniers mois semble n’être plus du tout d’actualité.

Partages
© DR
© DR

Le pétrole pas cher de ses derniers mois semble n’être plus du tout d’actualité. L’OPEP a décidé de fermer les robinets afin de faire remonter les prix. Jamais une si grosse réduction de la production n’avait été mise en place depuis celle de 2008 et la chute de la demande due à la crise mondiale. C’est tout de même prêt d’un million de baril jour en moins soit environ 3.5% de la production.

La répercussion de cette décision prise hier soir à Alger ne s’est pas fait attendre. Le baril de pétrole a pris 6% de hausse sur les marchés Asie et il a fait de même sur la place de New-York. Cependant, rien n’est encore joué.

Pour le moment ce n’est qu’un accord sans beaucoup de consistance, une première mouture en quelque sorte. Mais il ne faut pas se tromper, si cet accord n’est pas exceptionnel la suite pourrait bien l’être car l’or noir est tout ce que les pays du Golfe et leurs voisins ont pour assoir leur économie. Angus Nicholson, analyste chez IG Markets à Melbourne, a résumé la situation actuelle par cette phrase :

Il y a la possibilité que l’OPEP ait réussi à se mettre d’accord sur un petit accord lors de cette rencontre qui pourrait ouvrir la voie à un accord sur une réduction plus globale de la production lors de la réunion de novembre.

Mais la situation peut encore évoluer et les prix passer la barre de 55 dollars le baril si jamais la Russie rentre dans la danse en novembre et décide de suivre le mouvement en réduisant sa production. Ce scenario n’a rien d’impossible et les tensions entre la Russie et une partie de l’occident pourraient bien la pousser dans cette direction.

Autant dire que pour les compagnies aériennes la nouvelle n’est vraiment pas bonne. En 2015 certaines avaient sorti la tête de l’eau grâce à un baril a moins de 27 dollars, la remonté qui se profile risque bien de leur faire boire la tasse si ce n’est de les noyer une bonne fois pour toute…

Partages

3 thoughts on “Mauvaise nouvelle pour les compagnies aériennes

  1. leur strategie minable pour ruiner la russie et l’iran ( avec en prime l’algerie et le venezuela) a echoué lamentablement alors on fait remonter le prix du baril,au moment des premieres sanctions poutine a convoqué des spécialistes qui lui ont dit :il faut tenir 2 ans ! eh bien le compte est bon !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 29 203 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages