25 novembre 2020
air caraibes

Air Caraibes, 30 heures de voyage !

Ce sera sans doute leur plus long voyage en avion pour relier la métropole depuis Cayenne pour les ces passagers d’Air Caraïbes qui se sont posés à Orly hier matin.

Partages
Airbus A330 Air Caraibes © Timo Breidenstein
Airbus A330 Air Caraibes © Timo Breidenstein

Ce sera sans doute leur plus long voyage en avion pour relier la métropole depuis Cayenne pour les ces passagers d’Air Caraïbes qui se sont posés à Orly hier matin.

Plus de 30 heures pour rejoindre la capitale où ils se sont posés hier vers 12.30 à cause d’un déroutement de l’avion d’Air Caraïbes. Un passager malade a obligé l’appareil à se dérouter sur un aéroport militaire des Acores. La règlementation a obligé l’équipage à se reposer 14 heures avant de pour voir décoller. Les passagers ont donc passé 14 heures dans un terminal militaire petit et sans confort.

C’est long, nous étions entassés, et on n’avait vraiment pas d’information. Il a fallu faire pression sur des hôtesses portugaises qui ne parlaient pas un mot de français pour qu’elles aillent nous chercher le commandant de bord et faire bouger les choses. On a longtemps attendu l’eau et la nourriture. Ensuite, on a pu aller dans un hôtel pour manger un repas vers 20h30, et à minuit, on a dû repartir dans le hall de l’aéroport pour y dormir.

Les aéroports militaires ne sont pas connus pour proposer beaucoup de confort et de service. Les mineurs ont dormi à l’hôtel pendant que les autres passagers étaient allongés dans le hangar…

Nous, on était à l’hôtel parce qu’on était mineurs, mais tous les autres passagers ont dormi dans l’aérogare sur le sol, il y avait des bébés, des familles… On n’avait rien à manger au début, heureusement mon frère avait un peu d’argent donc il a pu aller au snack. J’ai prévenu ma famille par téléphone, mais je n’avais presque plus de batteries… On est content d’être arrivés.

La législation obligeait l’appareil de la compagnie à se poser sur ce terrain, selon cette dernière. Le déroutement est une procédure normale quand il y a un passager malade à bord dont la vie est en danger. Air Caraïbes a tout de même indiqué :

réfléchir aux possibilités d’essayer de changer la législation pour pouvoir dérouter un peu plus loin, dans des aéroports adaptés, pour pouvoir fournir les meilleurs services à ses passagers

Ce serait en effet plus sympathique pour les prochaines escales improvisées…

Partages

4 thoughts on “Air Caraibes, 30 heures de voyage !

  1. « réfléchir aux possibilités d’essayer de changer la législation pour pouvoir dérouter un peu plus loin, dans des aéroports adaptés, pour pouvoir fournir les meilleurs services à ses passagers »

    Ben voyons, rien que cela… Changer la législation !
    En premier, on communique et on fait le nécessaire pour les clients, et ensuite on envisage de régler le problème.
    Bien entendu qu’il faut dérouter quand la vie d’un pax est en danger, mais se retourner vers la législation pour ne pas fournir d’hôtel, c’est un peu fort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 31 119 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages