jeu. Déc 5th, 2019

Le dur métier d’hôtesse de l’air

Le métier d’hôtesse de l’air n’est pas toujours facile ! C’est en tout cas ce que doit penser l’hôtesse de l’air du vol Dublin – Izmir de la compagnie aérienne Sun Express…

Partages
sun express
Sun Express © DR

Le métier d’hôtesse de l’air n’est pas toujours facile ! C’est en tout cas ce que doit penser l’hôtesse de l’air du vol Dublin – Izmir de la compagnie aérienne Sun Express qui effectuait la rotation le week-end dernier.

En plein, vol, un irlandais complètement ivre a décidé de la séduire et, plutôt que de faire cela avec tact, il s’est déshabillé et à commencer à agiter son pénis. Comme cela faisait beaucoup rire ses amis qui étaient, selon le Daily Mail, tout aussi bourrés que lui, il a enchainé avec une danse sur les sièges tout en essayant d’attraper sa promise pour conclure au plus vite.

Tout cela, on s’en doute, n’a pas beaucoup fait rire l’équipage et le vol a été dérouté vers Belgrade. Il a été débarqué avec une amie a lui qui, elle aussi complétement ivre, a fait des propositions sexuelles a la police locale.

Les irlandais ne tiennent vraiment pas l’alcool !

Partages

6 thoughts on “Le dur métier d’hôtesse de l’air

  1. Entre 2007-2014 IATA a denombré plus de 38,230 cas de Unruly Passengers et travaille sur un plan d’action pour que les Etats du Pavillon du Transporteur et du pays d’atterissage agissent de manière sevère sur cette categorie de passagers
    Une Conférence diplomatique de l’OACI tenue en Mars 2014 avec la participation d’une centaine d’Etats élabore un nouveau Protocole visant les passagers perturbateurs (Montreal Protocol)
    Au cours de la 70ème Assemblée Generale de IATA tenue en Juin 2014 IATA a appelé les ETATS à ratifier le Protocole de Montreal sur les passagers perturbateurs (Il faudrait 22 Etats au moins)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 409 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages