lun. Août 19th, 2019
JUST TAX IT

JUST TAX IT © PNC Contact et DR

Moins de charge et taxe pour les compagnies aériennes ?

Depuis des mois les compagnies aériennes françaises crient à l’aide et au secours dès qu’on leur donne la parole. Elles indiquent ne pas réussir à se défendre contre les compagnies étrangères à cause de charges trop importantes.

Partages
JUST TAX IT
JUST TAX IT © PNC Contact et DR

Depuis des mois les compagnies aériennes françaises crient à l’aide et au secours dès qu’on leur donne la parole. Elles indiquent ne pas réussir à se défendre contre les compagnies étrangères à cause, entre autres, de charges trop importantes. Les charges payées en France par le transport aérien seraient 11 fois plus importantes comparées à celles payées en Hollande. Le député Le Roux doit remettre aujourd’hui son rapport parlementaire à Manuel Valls et, sans surprise, ce dernier préconise des allégements de charges et autres taxes.

Cela commence par la Taxe Chirac qui permet de lutter contre les épidémies dans les régions pauvres. Pour alléger la facture d’Air France (70 millions par an), le rapport préconise de la faire payer aux autres secteurs plus fortunés comme la grande distribution et les banques soit, in fine, aux consommateurs, vous et nous.

Ce rapport préconiserait également de faire financer les équipements de sécurité très couteux par l’Etat. Le rapport préconise que l’intégralité de la taxe de l’aviation civile soit reversée à la DGAC plutôt qu’en parti engloutie par l’Etat. Une autre piste concerne la suppression de la taxe d’atterrissage pour le passager en transit, cela doit permettre de favoriser le hub d’Air France à Paris Charles de Gaulle. Le rapport envisage aussi de modifier les systèmes de fonctionnement d’ADP. Cela risque d’être compliqué car, selon ADP, le système actuel est le seul qui permet de garantir un rendement de 7 à 8 % de l’action et un des principaux actionnaires est l’Etat.

Partages

19 thoughts on “Moins de charge et taxe pour les compagnies aériennes ?

  1. Parce que quand Air France paye des taxes, ce ne sont pas les « consommateurs » qui payent « in fine » ???
    Le vrai problème, c’est celui de la concurrence qui est faussé par le jeu de l’état. Effectivement, l’état « aime » ADP qui marge à 18-20% et verse un dividende, et regrette que Air France (la moyenne des marges dans le transport aérien est de 3-6%) ne puisse pas en faire autant.

    La faute à qui ?

    1. Dans le cas actuel c’est le consommateur qui prend l’avion qui paye, dans le « nouveau » c’est celui qui achète ses courses chez Leclerc…

  2. Que les choses soient très claires :
    TOUTES les compagnies aériennes sont concernées, pas seulement AF qui est la seule citée. Je suis sûr que XL, Corsair et les autres en seront ravis.
    En économie, notre gouvernement est incapable de réduire les dépenses pour se passer de taxer.
    Toujours en économie, mieux vaut une taxe faible à impact large qu’une taxe importante sur un secteur réduit.
    Encore de l’économie : taxer un secteur qui gagne peu (3-6% max les bonnes années) mais qui emploie beaucoup, faut pas être énarque pour comprendre que c’est stupide !
    Concernant un aspect plus « social » qui semble transparaitre dans votre réponse : je ne vais pas pleurer si Carrouf ou Chanhau versent quelques pièces vu ce qu’ils margent (j’y ai travaillé, je sais de quoi je parle !).

    Alors quoi ? A quoi bon ne parler que de AF ? Est-ce encore du bashing de bas étage ?
    Si c’est le cas, ce n’est pas à votre honneur. Je vous suggère de supprimer la référence à AF pour faire référence aux « compagnies aériennes françaises ».

  3. Air France représente a elle seule 1/3 des sommes collectés par la taxe Chirac. Sur les 30 pays qui devaient la mettre en place seul une petite dizaine l’ont fait et parmi ces pays seule la France peut être considérée comme un pays développé !Cette taxe a été mise en place avec l’argument que ceux qui voyagent ont les moyens et c’est souvent vrai. Déplacer cette taxes vers la grande distribution et les banques (entre autres) c’est taxer le consommateur lambda qui est déjà surtaxer depuis 2 ans (hausse de la TVA, des impôts…). Est ce aux contribuables français de payer pour « sauver » une entreprise privée et ce même si elle emploi beaucoup de personne et paie ses cotisation en France ? Car demain on pourrait demander aux contribuables français de payer pour alléger les taxes qui touchent telle ou telle entreprise… Le marché a horreur du vide et si une entreprise disparait son activité est de suite reprise par une autre, la loi du marché…

  4. « Ceux qui voyagent ont les moyens » C’est tellement vrai qu’ils se précipitent sur les comparateurs de prix pour voyager « low cost » !
    Que le consommateur lambda soit taxé (par le biais de ses impôts) pour financer des kilomètres de lignes TGV non rentables ne choque personne… Mais quand on essaye de faire croire que l’état fait un « cadeau » à AF pour la sauver (sic), ça permet de faire digérer n’importe quoi. Si l’état voulait faire un cadeau à AF, il interviendrait (en tant qu’actionnaire majoritaire d’ADP) pour que les taxes aéroportuaires baissent. Mais comme il récolte les dividendes derrière…
    Ecœurant de manque d’objectivité…

    1. La SNCF est une « entreprise » publique, pas Air France, il est donc « normal » que ce soit le bien public qui la finance… La rapport préconise clairement, entre autres, de ne pas taxer les passagers en transit pour favoriser le hub Air France, c’est donc bien une perte de taxes pour la collectivité au profit d’une entreprise privée. Oui, il faut absolument sauver le transport aérien français mais cela ne doit pas se faire au frais du contribuable car se sont des entreprises privées !

  5. « c’est donc bien une perte de taxes pour la collectivité au profit d’une entreprise privée » Non, non et encore non. le problème est bien là ! La suppression de cette taxe ne touche pas et ne concerne pas QUE Air France. C’est sur ce point que je critique l’article. Toutes les compagnies aériennes sont concernées et ADP également. Je ne vois pas comment vous pouvez maintenir le contraire.

    1. C’est donc une perte de taxes pour la collectivité au profits d’entrepriseS privéeS. Cette suppression ayant pour conséquence de diminuer les recettes de l’État et de favoriser le hub Air France. Là on est forcement d’accord ;-p

  6. C’est vrai que tous les gens qui prennent l’avion ont tous les moyens. Il n’y a aucun étudiant à travers le monde qui change de continent pour ses études. Il n’y a aucun chômeur en France qui bouge pour trouver un emploi. il n’y a aucun touriste qui économise pendant 2 ans voire plus pour s’autoriser une semaine de vacances. Puis si on parle de l’entreprise en elle-même… Comme vous aimez le rappeler dans vos articles très objectifs, Air France est déficitaire, mais néanmoins génératrice de nombreux emplois. Personne ne peut me contredire. La grande distribution et les banques sont ultra bénéficiaires… Il est donc logique d’aller chercher l’argent là où il se trouve. Sinon on a qu’à taxer les compagnies qui font des bénéfices et exonérer les compagnies qui sont déficitaires. Le fait est que les compagnies déficitaires ont besoin d’un coup de pouce et c’est une très bonne manière de le leur donner.

    1. Pensez vous vraiment que c’est le banquier ou Mr Leclerc qui va payer la taxe ? Non, c’est vous et moi car ils répercuteront le montant de cette taxe sur les tarifs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 732 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages