27 septembre 2021
B747 Corsair

Boeing 747 Corsairfly

Corsairfly et plan social

Partages
B747 Corsairfly
Boeing 747 Corsairfly

Pascal de Izaguirre, un ancien dirigeant d’Air France, prendra en juin les rênes de la compagnie charter, qui tente de résister à la crise.

Corsairfly (ex-Corsair) se redimensionne pour faire face à la crise. La compagnie charter du groupe Nouvelles Frontières a annoncé jeudi à ses salariés la suppression de 380 postes sur 1 500 dans le cadre d’un plan de départ volontaire étalé sur vingt-quatre mois. Ce plan ne concerne pas les pilotes de la compagnie. Seuls stewards, hôtesses et personnels au sol sont touchés, dans des proportions comparables.

Corsairfly ne fait là qu’appliquer les recettes de ces grands concurrents face à la crise : Air France, Lufthansa et British Airways ont annoncé ces derniers mois des réductions de coûts et d’effectifs. La compagnie a été particulièrement malmenée l’an dernier avec les crises antillaises et malgaches. Par ailleurs, elle n’a pas pu profiter de baisse des cours du brut, du fait de ses couvertures carburant. La compagnie aérienne a représenté 24 des 37 millions de livres des pertes enregistrées par Nouvelles Frontières l’an dernier.

Cette diminution de l’effectif va s’accompagner de mouvements à la tête de la compagnie. L’arrivée d’un nouveau patron sera annoncée en début de semaine prochaine. Selon nos informations, il s’agit de Pascal de Izaguirre. Cet énarque de 52 ans est l’ancien patron de l’exploitation d’Air France.

Suppressions de lignes

Un temps pressenti à la tête de la compagnie nationale pour succéder à Jean-Cyril Spinetta, il a finalement été débarqué début 2009 par Pierre-Henri Gourgeon, le nouveau patron. Depuis, il avait pris la direction d’un fonds souverain au Proche-Orient. Il occupera la fonction de directeur général de Corsairfly et sera accompagné d’un président non exécutif, dont l’identité sera dévoilée lors de l’assemblée générale du groupe le 9 juin. Contacté par Le Figaro, Pascal de Izaguirre n’a pas souhaité commenter l’information. « L’entreprise a pris soin d’annoncer officiellement l’arrivée d’un nouveau patron seulement la semaine prochaine, afin que son nom ne soit pas associé aux suppressions de postes mais au tournant stratégique que Corsairfly s’apprête à opérer », explique un expert du secteur.

La compagnie devrait en effet subir une restructuration de sa flotte ainsi que de son réseau. Corsairfly détient aujourd’hui huit avions, six Boeing 747 et deux Airbus A 330. Elle devrait passer à sept appareils, trois B 747 seront remplacés par des deux A 330, de moindre capacité. Ce changement de structure de flotte préfigure un changement de modèle économique. Corsairfly abandonnera peu à peu les vols charters pour devenir une «compagnie régulière» desservant les Antilles et la Réunion. Du coup, les lignes très concurrencées vers le Canada (Montréal, Toronto, Québec) et les États-Unis (Miami et Vancouver) devraient être regardées de près. Certaines seront supprimées.

Source: lefigaro.fr

Partages

1 thought on “Corsairfly et plan social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 917 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives