jeu. Nov 14th, 2019

Jour : 1 juin 2015

Le point crash A400M

Ainsi donc, le PDG d’Airbus a estimé dans « les Echos » du 30 mai, que le crash aurait pour cause « un logiciel de régulation de la puissance des quatre turbopropulseurs. La conception de l’avion de transport militaire A400M n’était pas remise en cause par l’accident survenu en Espagne début mai, la faille se situant plutôt au niveau des procédures de test.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 864 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.