jeu. Déc 12th, 2019
Boeing 777 de la compagnie aérienne Air France

Air France Boeing 777 © EyOne

Déroutement d’un avion Air France

Un Boeing 777-300 de la compagnie aérienne Air France a effectué un atterrissage d’urgence en Russie suite à la perte en vol d’un moteur.

Partages
Boeing 777 Air France en vol
Boeing 777 Air France © AeroWorldPictures

Un Boeing 777-300 de la compagnie aérienne Air France a effectué un atterrissage d’urgence en Russie suite à la perte en vol d’un moteur.

Les 290 passagers du vol AF267 qui devaient relier Paris à Séoul on finit leur vol à Ekaterinbourg hier 15 février à cause d’une panne sur un des moteurs du Boeing 777-300 qui assurait la liaison.

«Conformément aux instructions du constructeur, l’équipage a décidé de dérouter le vol sur Ekaterinbourg à la suite d’une panne moteur. Il restait 5 heures de vol avant de rallier Paris. L’avion s’est posé normalement» a indiqué le service presse de la compagnie aérienne. Les enquêteurs russes sont en train d’analyser les causes de cet incident.

Les passagers Air France devraient rejoindre Paris ce jour. «Du personnel et un avion ont été dépêchés sur place. Le retour des passagers à Paris est prévu demain (NDLR : lundi) en France», précise Air France.

Message d’une hôtesse de l’air Air France présente sur le vol qui vient de nous être transmis: « HOT sur le vol… On a vraiment des PNT super compétents chez AF 🙂 merci à eux de nous avoir posé comme dans du coton sur ce paysage de neige et merci à tous ceux qui les entraînent 🙂 de notre côté, on a fait notre part aussi avec nos Pax, merci à nos instructeurs BEPN, tout le monde va bien 🙂 « 

Partages

3 thoughts on “Déroutement d’un avion Air France

  1. Petite précision de langage :
    Le terme « urgence » peut être mal compris lorsque utilisé dans un contexte différent de celui de l’aviation. Si le vol sur un seul moteur est effectivement une situation « d’urgence », cela ne veut pas dire qu’il y a danger imminent. Ce mot est employé uniquement parce que on n’aime pas, en aviation, ne dépendre que d’un seul système, quel qu’il soit. Sur Airbus, le vol sur un moteur génère une alarme LAND ASAP AMBRE, quand d’autres pannes génèrent la même alarme, mais ROUGE. Pour l’équipage, il est finalement plus difficile de gérer le déroutement que le vol sur un moteur. En effet, le pilote automatique comme l’équipage sont parfaitement capables de faire voler l’avion ainsi et les passagers ne se seraient certainement rendu compte de rien si il n’y avait pas eu déroutement. C’est d’ailleurs pour cela que les pilotes sont payés : pour ramener leur passagers au sol quand ce qui fait voler ne marche pas comme prévu ! Ils n’auront pas de prime et je suis sûr que personne ne viendra discuter de leur salaire après cet évènement 😉 D’ailleurs, chez AF ou autres, il y a plusieurs situations de vol monomoteur par an, et on n’en entend pas forcément parler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 498 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages