dim. Fév 23rd, 2020
Air Austral B777

Boeing 777 Air Austral © Phillip Capper

Air Austral: ca va secouer

Les mesures qui doivent permettre à Air Austral de s’en sortir.

Partages
Air Austral B777
Boeing 777 Air Austral © Phillip Capper

« Ça va secouer, attachez vos ceintures ». C’est un peu comme cela que Didier Robert, président du conseil de surveillance d’Air Austral, aurait pu résumer les décisions prises.

Toutes les liaisons provinces vont être arrêtées afin de renforcer la desserte de Paris avec la mise en place de deux vols quotidiens entre Saint Denis de la Réunion et Roissy Charles de Gaulle. Terminés les vols au départ ou à l’arrivé de Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Nantes, maintenant ce sera Paris ou rien… Il est cependant prévu que la compagnie s’inspire de ce que fait déjà Corsair International avec un pré et post acheminement via la SNCF, des accords seraient en cours de négociation. Pour le reste des vols ce sera fini pour les Sydney et les Bangkok se feront en Boeing 737 avec une escale à Chenaï en Inde.

Les effectifs devraient être réduits d’environ 150 à 250 postes, dont la plupart en CDD sur les 1030 actuels. « Tout devait être mis en œuvre pour sortir Air Austral de cette situation difficile. Il y a eu le choix d’une nouvelle équipe, maintenant le choix d’une nouvelle stratégie qui amènera nécessairement à faire des économies avec le souci constant qu’il n’y ait pas une remise en cause du personnel d’Air Austral et de la qualité de service de la compagnie. Les réductions d’effectifs porteront presque exclusivement sur les contrats à durée déterminée. 53 personnes devraient être concernées. Il y a une volonté de porter la nouvelle stratégie en faisant des économies différemment qu’en touchant aux effectifs ».

Partages

3 thoughts on “Air Austral: ca va secouer

  1. info air austral

    Reclassements, gels des embauches et non reconduction des CDD

    Tous ces changements auront un impact social. Didier Robert avait annoncé le non-renouvellement de 53 CDD, une annonce également confirmée ce midi. « Des reclassements internes et externes seront proposés aux équipages PNC en sureffectif sur les Boeing 777, notamment sur les liaisons Nouméa ou Sydney. Les contrats à durée déterminé de’environ 50 PNC ne seront pas renouvelés. La fermeture des escales en province, Nouméa et Sydney entrainera le reclassement des personnels au sol en interne ou externe », explique-t-il. La compagnie compte également pour réduire les effectifs sur les reclassements proposés, les négociations de contrats à mi-temps ou encore le non renouvellement de postes. La compagnie procédera à un gel des embauches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 517 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages