22 septembre 2020

Roissy Charles de Gaulle

MH370, radars et autres questions

Contacté par plusieurs médias, dès le lendemain et les jours suivants, j’ai répondu ne rien avoir à rajouter aux premières hypothèses déjà émises. Et bien m’en a pris, car plus de 50 jours après cette mystérieuse disparition, force est de constater qu’il n’existe aucun fait probant sur lequel s’appuyer pour présenter des commentaires !

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 34 152 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives