26 septembre 2020

Jour : 9 juillet 2018

Payer pour être a l’heure

Alors que près de 30% des vols devraient être retardés pendant l’été 2018, de plus en plus de passagers optent pour des compagnies aériennes plus ponctuelles, quitte à payer un peu plus cher leurs billets. Combien sommes-nous prêts à payer pour qu’un avion arrive à l’heure ? Mais surtout, si des passagers sont prêts à payer plus, pourquoi les compagnies aériennes n’investissent-elles pas plus dans la ponctualité ? par Paul Chiambaretto (Montpellier Business School / Ecole Polytechnique)

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 34 014 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives