samedi 17 novembre 2018

Survie — dimanche 11 décembre, 2011 à 10:11

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

Toboggan convertible

Vous avez aimé cet article, offrez un café ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Partages

Airbus A300 DHL © Jim Gordon

CCA Théorie formation hôtesse de l’air

Un appareil ne peut effectuer un vol s’éloignant d’une cote de plus de 120 minutes de vol ou  400 nautiques miles que s’il est équipé d’embarcations pouvant contenir tous les occupants de l’avion, même si nous venions à perdre une embarcation de capacité maximale. Cet équipement est stocké dans un coffre placé sur la partie inférieure de chaque porte de plain pied de l’avion. Il est armé en début de roulage avant le décollage et désarmé à la fin du roulage après l’atterrissage. Il est solidaire de la cabine. Il est utilisé comme toboggan sur terre et comme embarcation sur mer.

UTILISATION SUR TERRE :

  • Préparation cabine.
  • Ce chef de cabine crie  » Crispez-vous  » à 30 secondes de l’impact.
  • Après l’arrêt complet de l’appareil et extinction des réacteurs vérifier que les pax requis retiennent le flux des passagers.
  • Vérifier les conditions extérieures par le hublot de la porte. Si danger, se diriger vers l’issue du côté opposé.
  • Vérifier l’armement du slide raft et ouvrir la porte.
  • Le slide raft se déplie et se gonfle. S’il ne se gonfle pas, tirer sur la poignée rouge (pull to inflate) située au seuil de l’issue en bas à droite.
  • Faire évacuer les pax requis. Ils seront au point d’assistance pour réceptionner les passagers.
  • Le PNC est au point de commandement.
  • Faire évacuer les passagers (sautez bras tendus). Vérifier que les passagers n’emportent pas de bagages et que les femmes n’aient pas de talons aiguilles.
  • Les passagers s’éloigneront à minimum 100 mètres de l’épave en évitant une zone de 120° (zone dangereuse : ailes, réserve de carburant, trains d’atterrissage et moteurs).
  • Faire une check cabine et check au poste de pilotage.
  • Prendre les balises de signalisation en priorité et des vivres si le temps le permet.
  • Le PNC évacue et rejoint les passagers pour organiser la survie (mise en place de la balise de signalisation etc)

UTILISATION SUR MER :

  • Préparation cabine.
  • Annonce PNT à 30 secondes de l’amerrissage « position d’impact ».
  • Une fois l’avion immobilisé, les pax requis retiennent le flux des passagers.
  • Le PNC vérifie les conditions extérieures par le hublot. Si danger se diriger vers l’issue du côté opposé.
  • Si pas de danger, désarmer le slide raft et entrouvrir la porte de 5 cm environ.
  • Si l’eau rentre refermer la porte et se diriger vers l’issue du côté opposé.
  • Si l’eau ne rentre pas refermer la porte, réarmer et ouvrir la porte en grand.
  • Le slide raft se déplie et se gonfle. S’il ne se gonfle pas, tirer sur la poignée rouge (pull to inflate) située au seuil de l’issue en bas à droite.
  • Vérifier le seuil de flottaison : si plus de 50 cm entre le niveau de l’eau et le seuil de la porte faire évacuer les passagers à pieds secs. Si moins de 50cm, désolidariser le slide raft en tirant sur la poignée blanche (pull to release) au seuil de la porte en bas à gauche (à côté de la poignée rouge de gonflage manuel). Le slide raft se détache alors de la cabine et est retenu par un filin.
  • Faire évacuer les pax requis en premier en leur faisant gonfler les gilets au passage de l’issue (ils seront au point d’assistance, le PNC au point de commandement). Ils mettront en place la sangle de sécurité sur le slide raft.
  • Faire évacuer les pax en leur faisant gonfler les gilets. Vérifier que les passagers n’emportent pas de bagages ni chaussures.
  • Faire une check cabine et check au poste de pilotage.
  • Prendre les balises de signalisation en priorité et des vivres si le temps le permet.
  • Le PNC gonfle son gilet et monte dans le canot.
  • A l’aide du tranchet insubmersible, couper le filin d’amarrage et s’éloigner de l’épave d’au moins 100 mètres. Le filin d’amarrage est doté d’un dispositif permettant de se couper automatiquement dès lors qu’il y a 180 kg de pression (point de rupture).
  • Regrouper les slide raft à l’aide de la haussière, mettre en place l’ancre flottante, la balise de signalisation et organiser la survie (assécher le fond du slide raft, monter le toit etc.)
Ces informations ne sauraient être garanties comme étant à jour et ne peuvent remplacer les cours de CFS théorique fournis par une école hôtesse de l’air / steward ou ceux disponibles en suivant ce lien.

 

 

Partages

Vous avez aimé cet article, offrez un café a son auteur ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Ecole formation sol

NOS ECOLES PARTENAIRES

Les commentaires sont fermés.

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité

Partages