21 juin 2024
Grève hotesse de l'air et steward

Grève hôtesse de l'air / steward Air France © PNC Contact

Air France, tensions et grève PNC

Tensions entre la direction et les syndicats PNC concernant la négociation en cours…

Partages

Les tensions monte entre la direction de l’entreprise Air France et les syndicats qui représentent le personnel navigant commercial. La renégociation de la convention collective des PNC, qui expire le 31 octobre, a mis le feu aux poudres. Depuis plus d’un an, Air France pousse à une nouvelle composition des équipages et à la réduction du nombre de PNC sur les long-courriers. Les tensions entre direction Air France et le SNGAF (entres autres) pourraient bien conduire à une grève PNC.

En pratique, la compagnie souhaite un PNC pour 51 passagers (contre 48 actuellement). Les salariés protestent contre ce projet. Avec 72 %, ils ont déjà rejeté mi-novembre 2021 l’idée d’une réduction du nombre de PNC sur les long-courriers.

Publicités

Pour Sébastien Portal, du SNGAF, la composition équipage souhaitée par la direction pèsera “sur la sécurité des vols et l’emploi ».

Le syndicat a sorti sa calculatrice. Selon lui, avec une telle composition équipage, entre 800 et 1200 PNC seront en sureffectif à partir du 1er novembre. C’est des emplois menacés, prévient Sébastien Portal, tout en soulignant que cela risquerait de peser sur le “fonds de retraite”. Ce dernier est financé uniquement par les cotisations du personnel navigant commercial et des pilotes.

Air France, 12 600 PNC

Pendant la crise liée à la pandémie de Covid-19, 1 400 postes de PNC ont déjà été supprimés. Air France compte désormais 12 600 hôtesses de l’air et stewards.

Pour le SNGAF, la direction Air France serait prête à entrer en conflit et accepter que les tensions actuelles aboutissent à une grève des PNC. Dans un mail envoyé au personnel navigant commercial le 7 novembre 2021 Anne Rigail, directrice générale de la compagnie, s’est montrée menaçante.

Elle a prévenu en indiquant :

La direction pourrait, en octobre 2022, prendre des mesures unilatérales pour remplacer l’accord qui arrivera à expiration.

Anne Rigail

Sébastien Protal (SNGAF) indique :

La direction considérerait la nouvelle composition des équipages comme essentielle pour assurer la pérennité de l’entreprise, notamment pour combler le manque de compétitivité face à Lufthansa et British Airways.

Sébastien Portal SNGAF

L’objectif de Ben Smith, PDG d’Air France – KLM, étant de restaurer la marge opérationnelle du groupe. La compagnie aérienne a indiqué :

Engagée dans le dialogue social, la compagnie veut parvenir à un accord équilibré, dans l’intérêt du personnel navigant commercial et de l’entreprise, dont la situation financière reste fragile après deux ans d’une crise sans précédent.

Air France

Il reste peu de jours à la direction Air France et aux syndicats PNC pour trouver un accord et éviter une grève des hôtesses de l’air et stewards. La reprise est là mais Air France n’a sans doute pas les moyens de se payer le luxe d’une grève pendant les fêtes de Noël 2022…

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 26 589 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages