1 décembre 2021

Boeing 737 American Airlines © Alexandre Gouger

Passager violent, les USA frappent fort !

Un grand jury a inculpé un passager violent de 21 ans de deux crimes fédéraux pour sa conduite présumée perturbatrice et violente

Partages

Un grand jury a inculpé un passager violent de 21 ans de deux crimes fédéraux. Cela fait suite à sa conduite présumée perturbatrice et violente. Cela a eu lieu à bord d’un vol Delta Air Lines entre Hawaï et Seattle le 24 décembre 2020.

Ryan Cajimat de Kapolei, résident d’Hawaï, fait face à des accusations d’interférence avec les pilotes et les PNC et d’agression au sein d’une juridiction spéciale pour les aéronefs. Il doit comparaître pour mise en accusation le 18 novembre 2021 devant un tribunal de Seattle.

S’il est reconnu coupable, Cajimat encourt une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement. Cela en plus d’une amende de 250 000 $ pour interférence avec les pilotes. L’accusation de voies de fait concernant les PNC est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an et d’une amende de 100 000 $.

La FAA a déjà puni lourdement ce passager violent

La Federal Aviation Administration (FAA) a déjà lourdement puni Cajimat. Elle a infligé une amende civile record de 52 500 $ pour son comportement présumé pendant le vol. Le maximum que la FAA peut infliger aux passagers indisciplinés est normalement plafonné à 37 000 $. Cependant l’agence a jugé l’affaire si grave qu’elle a enfreint ses propres directives en matière de condamnation.

Selon des documents judiciaires, Cajimat est devenu perturbateur environ deux heures avant l’atterrissage à Seattle. Il a tenté de s’introduire par effraction dans le poste de pilotage.

Il s’est battu avec les PNC qui ont tenté de l’arrêter et ont désobéi à leurs instructions. Vendredi le bureau du procureur américain du district ouest de Washington a déclaré dans un communiqué :

Un agent de bord a reçu deux coups de poing au visage

bureau du procureur américain du district ouest de Washington

Cajimat a été maîtrisé et immobilisé avec des liens en plastique. Il a réussi à se libérer des menottes et a de nouveau frappé l’un des agents de bord. Le passager a été attaché et menotté une fois de plus. Il a été récupéré par les forces de l’ordre à son arrivée à Seattle.

American Airlines veut des peines lourdes

L’acte d’accusation intervient la même semaine qu’un agent de bord d’American Airlines aurait été frappé au moins deux fois au visage. Cela a eu lieu lors d’une attaque par un passager indiscipliné. Le directeur général d’American Airlines, Doug Parker, a exigé que le suspect soit poursuivi dans toute la mesure du possible par la loi.

Parker pense que les passagers indisciplinés devraient faire face à des « poursuites pénales agressives », il a déclaré :

Permettez-moi de vous assurer qu’American Airlines ne tolérera aucune mauvaise conduite à l’aéroport ou en vol, en particulier envers nos membres d’équipage ou l’équipe de l’aéroport.

Doug Parker

L’Association des agents de bord professionnels (APFA), qui représente les membres d’équipage d’American Airlines, a demandé la création d’une liste d’interdiction de vol centralisée. Cela afin qu’une interdiction de voyager d’une compagnie aérienne pour un passager violent signifie une interdiction de voyager de toutes les compagnies aériennes.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 613 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages