15 juin 2021
Boeing 737 de Ryanair

Boeing 737 Ryanair © Ryanair

Un avion Ryanair détourné

Un avion de Ryanair a été détourné dimanche. Ryanair a décrit ce qui semble avoir été un complot très élaboré de l’appareil de sécurité de l’État bélarussien.

Partages

Un avion de Ryanair a été détourné dimanche. Ryanair a décrit ce qui semble avoir été un complot très élaboré de l’appareil de sécurité de l’État bélarussien. Celui-ci visait à détourner l’un des avions de Ryanair afin d’arrêter un blogueur dissident qui était à bord. Plus tôt lundi, le directeur général de Ryanair, Michael O’Leary, a fait une déclaration. Il a indiqué que cet événement « était un cas de détournement financé par l’État ».

Dimanche, le vol Ryanair FR4978 d’Athènes à Vilnius, en Lituanie, a été intercepté par un avion de combat MiG29. Il traversait l’espace aérien biélorusse quand les autorités ont affirmé qu’une alerte à la bombe avait été lancée contre l’avion.

L’avion Boeing 737 avait 129 passagers à bord, dont le journaliste et activiste Raman Pratasevich. Il était recherché en tant que «  terroriste  » en Biélorussie. L’appareil a été contraint de se dérouter et d’atterrir à Minsk. Cependant il était plus proche de Vilnius lorsque l’alerte à la bombe a été reçue.

Une fois au sol, Pratasevich et sa petite amie ont été placés en garde à vue par la police.

Ryanair et la gestion de crise

Initialement, Ryanair a refusé de reconnaître la disparition de Pratasevich. Ryanair a également omis de mentionner que quatre passagers munis de passeports russes et soupçonnés d’être des agents du KGB ont également débarqué à Minsk.

Lundi matin, Ryanair a publié une déclaration plus dure :

Ryanair condamne les actions illégales des autorités biélorusses qui ont détourné le vol FR4978 de Ryanair vers Minsk hier, c’est un acte de piraterie aérienne. Cette question est actuellement traitée par les agences de sûreté et de sécurité de l’UE et l’OTAN. Ryanair coopère pleinement avec eux et nous ne pouvons pas commenter davantage pour des raisons de sécurité.

Ryanair

O’Leary a également suggéré que des agents du KGB étaient à bord du vol lors d’un entretien téléphonique lundi.

Contrairement à certaines autres compagnies aériennes, Ryanair n’a cependant pas pris la décision d’arrêter de voler dans l’espace aérien biélorusse. Lundi, le vol FR3340 de Paphos à Tallinn est entré dans l’espace aérien biélorusse. Pendant ce temps l’équipe de presse de Ryanair publiait sa déclaration mise à jour.

En novembre, le service de sécurité biélorusse a placé Pratasevich sur une liste de surveillance terroriste. Pratasevich était le rédacteur en chef de la chaîne anti-corruption Telegram Nexta-Live. Il a quitté la chaîne en septembre dernier. Le seul autre nom biélorusse à figurer sur la liste de surveillance du terrorisme était le fondateur de Nexta-Live, Stsiapan Putsila.

Nexta-Live est la chaîne Telegram la plus regardée en Biélorussie. Elle remet régulièrement en question la récente victoire présidentielle écrasante de Loukachenko. L’Union européenne n’accepte pas le résultat des élections biélorusses de l’année dernière. Ces dernières ont maintenu Loukachenko au pouvoir pour un sixième mandat.

Condamnation unanime des dirigeants et de l’Europe

Un avion de Ryanair a été détourné et cela avec le feu vert direct de Loukachenko lui-même. Cela a suscité la condamnation des dirigeants politiques du monde entier. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié l’incident de « scandaleux et illégal » et a promis des conséquences.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis condamnaient fermement « l’acte effronté et choquant de Loukachenko de détourner un vol commercial et d’arrêter un journaliste ».

Il a également déclaré dans un message sur Twitter :

Nous exigeons une enquête internationale et nous coordonnons avec nos partenaires les prochaines étapes.

Antony Blinken
Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 658 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages