14 juin 2021
Transavia se développe à Nantes

Boeing 737 Transavia © DR

Lowcost, Transavia et recrutements

La reprise est proche, en tout cas pour les low-costs, dont Transavia, et les recrutements pourraient bien reprendre…

Partages

La reprise est proche, en tout cas pour les low-costs, dont Transavia, et les recrutements stewards et hôtesses de l’air pourraient bien reprendre plus vite que certains le pensent.

Les low-costs ont un avantage de poids, elles sont bien plus réactives et souples que les majors. De plus elles opèrent sur le marché européen et sont moins impactées par les fermetures des frontières.

Volotea poursuit son expansion en France et ouvre de nouvelles lignes. La dernière en date est une ligne entre Caen et Montpellier, la huitième au départ de l’aéroport normand. Volotea opère déjà depuis plusieurs aéroports français, 18 pour être précis.

Il ne faut pas non plus oublier Vueling qui, a l’instar de Volotea, poursuit sa croissance en France. La compagnie du groupe IAG qui a commencé les vols domestiques en octobre dernier semble ne pas vouloir en rester là.

La low-cost qui devrait être la plus active l’été prochain est Transavia. La compagnie du groupe Air France va voir son réseau fortement augmenter dans les prochains mois. Pour la saison été elle disposera de 8 nouveaux Boeing 737-800 et opèrera une vingtaine de nouvelles lignes !

La concurrence pour la saison été 2021 devrait être forte et les prix intéressants pour les voyageurs. La majorité de ces compagnies envisagent une belle reprise du trafic pour cette période et comptent bien être au rendez-vous.

Si l’on prend l’expansion programmé de Transavia nul doute qu’il y aura des recrutements de PNC, et pas une dizaine de PNC ! Selon certaines sources des recrutements pourraient avoir lieu en mars 2021 afin de gréer les 8 nouveaux avions verts et blancs.

Partages

4 thoughts on “Lowcost, Transavia et recrutements

  1. A proprement parler on n’a pas viré chez AF, on a incité au départ avec un bon pécule et des garanties sociales. Embaucher chez TO, ils n’avaient pas le choix car au regard de la loi il aurait fallu maintenir les mêmes garanties salariales etc… et soyons honnêtes quelles PNC qui auraient envie de passer d’AF à TO? L’objectif étant de rendre des lignes bénéficiaires et non plus déficitaires qu’elles ne le sont.
    Je vous rejoins sur un point, le dumping social, la ce n’est pas mal propre à AF ou autre société mais est propre au monde économique dans lequel nous vivons…

  2. Juste une petite précision quand je marque « et soyons honnêtes quelles PNC qui auraient envie de passer d’AF à TO »
    Après relecture, c’est juste pour préciser que les conditions de travail y sont un peu différentes meme si le métier en lui même reste sensiblement le même dans sa globalité dans les deux entreprises.
    Je ne voudrais surtout pas que l’on y voit de la condescendance ou un manque de respect vis à vis des PNC TO, c’était juste pour faire le parallèle entre les conditions TO vs AF, si transferts il devait y avoir certains voudraient maintenir leurs acquis ce qui est totalement normal.
    Voilà la parenthèse est fermée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 636 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives