2 juin 2020
Boeing 747 KLM

Boeing 747 KLM © Domaine Public

Air France – KLM, le retour des tensions

Les syndicats de la compagnie Air France ont vivement critiqué les appels de leurs homologues néerlandais

Partages

Les syndicats de la compagnie Air France ont vivement critiqué les appels de leurs homologues néerlandais qui souhaitent une plus grande souplesse pour KLM. Les renflouements de plusieurs milliards d’euros aggravent les tensions au sein du groupe Air France – KLM.

Dans une lettre ouvertes, suite aux commentaires de Dario Fucci, président Work Council de KLM, les syndicats Air France ont indiqué :

C’est une illusion de penser que KLM s’en tirerait mieux sans Air France.

Syndicats Air France

Le plan de sauvetage pour accompagner le groupe dans la pandémie de virus qui a paralysé le secteur aérien mondial, a également suscité l’inquiétude aux Pays-Bas quant à une éventuelle nationalisation française lors d’une augmentation de capital ultérieure.

Dans des entretiens avec les médias néerlandais, le chef du syndicat de KLM a suggéré que la relation entre les compagnies aériennes et la holding combinée Air France-KLM devrait être relâchée en réponse à l’explosion de la dette d’Air France.

Dario Fucci a déclaré à De Telegraaf :

L’accord prénuptial devra changer. Nous voulons acheter du carburant et vendre des billets ensemble, mais rien de plus.

Dario Fucci

La réponse des collègues Air France actuellement sous tensions a été soutenue par neuf de leurs syndicats, dont le principal syndicat de pilotes, le SNPL.

Quand Air France a acheté KLM en 2004, KLM était presque en faillite. KLM a connu une croissance exponentielle, tirant pleinement parti de l’accès au marché français, qui … reste l’un des plus importants, des plus attractifs et des plus lucratifs du monde.

Syndicats Air France

L’Etat néerlandais doit travailler aujourd’hui sur le plan de sauvetage de KLM qui pourrait aller jusqu’à 4 milliards d’euros.

Les vieux démons ressurgissent…

Partages

1 thought on “Air France – KLM, le retour des tensions

  1. Sur ce coup là, les syndicalistes néerlandais auraient mieux fait de tourner 7 fois leur langue dans leur bouche avant de débiter des inepties au kilomètre…

    Et les syndicats français ne se sont pas gênés pour leur mettre les points sur les « i », en revenant quelques vérités.
    Sans AF KLM n’est rien.
    Sans KLM, AF s’en sort.
    Et inutile de sortir la sempiternelle comparaison des résultats, ils sont biaisés par les charges sociales qui si elles étaient identiques, seraient parfaitement comparables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 357 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages