1 mars 2024
transavia decollage

Transavia © DR

Air France vers Transavia

Début juillet nous annoncions l’éventualité d’un transfert d’appareils et d’équipages entre Air France et sa structure low-cost Transavia (https://www.pnc-contact.com/2013/07/10/air-france-le-court-et-le-moyen-courrier-26526). Plusieurs mails nous traitants de mythomanes ou d’anti Air France plus tard, l’information devient « publique » via Latribune.fr.

Partages

TRANSAVIA_Q

Début juillet nous annoncions l’éventualité d’un transfert d’appareils et d’équipages entre Air France et sa structure low-cost Transavia (https://www.pnc-contact.com/2013/07/10/air-france-le-court-et-le-moyen-courrier-26526). Plusieurs mails nous traitants de mythomanes ou d’anti Air France plus tard, l’information devient « publique » via Latribune.fr.

C’est en effet le 4 octobre prochain qu’Air France et sa filiale donneront des informations sur le plan Transform 2015 et ses impacts pour les deux entités. Air France, fortement déficitaire depuis 5 ans, a absolument besoin de réduire sa dette et sa masse salariale. Le court et le moyen-courrier sont les secteurs qui perdent le plus d’argent mais également ceux qui participent à l’acheminement des passagers vers Roissy et le long-courrier de la compagnie. La direction devrait annoncer un triplement de la flotte de Transavia qui atteindra une trentaine d’appareils d’ici 2018 et en même temps une baisse de celle d’Air France. Évidement cela ne sera pas sans obstacle, les syndicats accepteront-ils de vois des pilotes Air France partir vers Transavia avec des salaires plus ou moins équivalents pour un nombre d’heures augmentés ? Le SNPL acceptera-t-il de revoir l’accord actuel qui limite Transavia à 14 appareils ? Rien n’est joué et, même si on se dirige vers une 6eme année de déficit pour Air France, il semble difficile de faire évoluer cette entreprise pour lui donner les moyens de se battre contre les low-cost sur les secteurs court et moyen-courrier.

Publicités
Partages

8 thoughts on “Air France vers Transavia

  1. Vous qui vous intéressez aux PNC il n’est pas question dans cet article de détachement de PNC mais uniquement des PNT ! De plus dans votre précédente contribution vous parliez de transfert Airbus A320, force et de constaté aujourd’hui que ce n’est pas le cas puisque TRANSAVIA conservera une flotte B737.

    Ceci étant, s’il ne s’agit que de vingt avions sur cinq ans, et d’une réduction de dix avions MC AF sur la même période, nul besoin de transfert forcé. Une info intéressante, le fait qu’aucun A320 ne rejoindra Transavia.

    Il est peu probable qu’il y ait des “transferts” de PS/PNC d’AF vers TRANSAVIA :
    1) il est bien plus simple (et plus rentable) de faire partir par le biais des PDV des salariés AF “anciens” et d’embaucher/former des “jeunes” avec des contrats TRANSAVIA au ras des pâquerettes ;
    2) quel PS/PNC serait volontaire pour gagner 30 ou 40 % de moins en allant bosser à TRANSAVIA, la question mérite d’être posée ?

    Le cas des PNT est différent : les coûts de formation sont astronomiques et ils sont déjà payés, en gros, au “prix du marché”.
    Seul problème : ils font moins d’heures de vol que leurs collègues des Compagnies concurrentes.
    Il “suffit” donc de les faire travailler plus pour le même salaire.

    1. Le salaire PNT Transavia pour 90 heures de vol (27hs) et 18 jours d’engagement est équivalent au salaire Air France base province pour 70 hdv (12 jours d’engagement + 1 jour d’hs). C’est plus de 28% de travail en plus en heure et 50% pour le nombre de jours d’engagement ! En effet, il “suffit”…

      Pour ce qui est des PNC demandez à Nathalie C (hôtesse de l’air) ce qu’elle sait et vous verrez que les PNC aussi seront touchés…

  2. C’est intéressant qui est cette Nathalie C ??? moi aussi je suis bien renseigné et il se trouve que je ne dois pas avoir les mêmes infos ce qui est surprenant quand pourtant les renseignements sont à la source …

    1. Vous devriez la trouver sur PNAF assez facilement… Un de vous deux n’a sans doute pas la bonne info ou la bonne source 😉

  3. Pour ce qui est des A320 à Transavia, c’est peu probable… Le B737-800 est plus rentable sur cette exploitation, avec des coûts d’heure de vol au siège inférieurs et des soute non conteneurisées ce qui permet de diminuer les coûts en escale.
    @Webmaster : ta comparaison est biaisée car l’activité Transavia est très saisonnière. Ce que tu dis est vrai sur les 3 mois d’été, mais complètement faux l’hiver où les pilotes sont au minimum garanti et coûtent plus d’argent qu’un pilote AF. Actuellement, le principal poste de gain sur les coûts PN est dû au fait qu’il n’y a pas d’hébergement ! Et si des pilotes AF sont partis sur TO, c’est qu’ils ne doivent pas perdre tant que ça 😉
    Pour information, l’écart des heures de vol pilote AF par rapport aux autres n’est lié qu’à une seule chose : le HUB de CDG (et ORY d’une certaine façon), qui empêchent de créer des rotations denses comme chez TO ou Easy. La preuve : depuis cet été, certains vols ont été déconnectés des plages de hub pour augmenter le rendement journalier moyen ! Pour le reste, la paye par jour d’engagement chez AF est (en moyenne) effectivement très proche de ce qui se pratique ailleurs. Mais ce ne sont pas les pilotes qui construisent les rotations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 26 438 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages