dim. Fév 23rd, 2020

Alexandre de Juniac © Air France

Air France: rentrée chaude en vue

Direction / syndicats , chez Air France ça va être une rentrée bouillante…

Partages
Alexandre de Juniac © Air France

La direction d’Air France a fait parvenir une lettre aux syndicats ou elle indique clairement la dénonciation des accords, protocoles et procès-verbaux régissant l’activité des hôtesses de l’air et steward de la compagnie aérienne. Tout y passe depuis la composition des équipages, l’hébergement, la rémunération, les « 35 heures » version PNC… Les dénonciations de ces accords, conformément à la loi et au code du travail, prendront effet après un préavis de 3 mois. Le 1er avril 2013, si rien n’est fait d’ici là, il n’y aura aucun accord, convention, protocole ou quoi que ce soit d’autre pour encadrer l’activité des hôtesses de l’air et steward que le Code de l’Aviation Civile et le code du travail.
Par exemple, en ce qui concerne les repos périodiques ce sera un repos de 36 heures par semaine pour les personnes sur court et moyen et 96 heures pour les hôtesses de l’air et stewards sur long-courrier. Le temps de vol annuel sera de 740 heures avec 90 heures de vol par mois max voire 95 heures avec un maximum de 265 heures avec un maximum annuel de 850 heures. Pour les repos post courrier c’est relativement simple. Sans rentrer dans les derogations et autres « nuit courte » cela donne :

  • pour un vol de moins de 6 heures c’est 11 heures de repos*
  • pour un vol de plus de 6 heures et moins de 10 heures c’est 3 fois le temps de vol et quatre fois le temps de vol au-delà de la huitième heure si besoin. Ce temps en escale peut être réduit à 12 heures sous certaines conditions de repos post courrier*
  • pour un vol de plus de 10 heures c’est 36 heures en post courrier, un mini de 18 heures en escale et 36 heures plus le repos non pris en escale en post courrier.*

Cette missive de la Direction des Ressources Humaines fait suite à une demande de l’UNAC, et peut être d’autres, d’ouvrir de nouvelles négociations suite au refus du plan Transform 2015. La réponse de la direction est des plus claires.

Les syndicats, et en particulier la CGT et Sud Aérien, ont déjà fait savoir qu’un appel à la grève était tout à fait possible et, selon certaines sources, ils auraient déjà demandé à leurs membres de faire des économies en vue d’une action pour la rentrée. La fin d’année chez Air France risque d’être mouvementée et chaude. Air France pourra-t-elle se payer une grève suivie après un premier semestre avec une perte nette de 1 300 millions d’euros sans encore plus plomber ses résultats et hypothéquer son avenir ?

* Article D422-1 et suivant du Code de l’Aviation Civile
 
Partages

9 thoughts on “Air France: rentrée chaude en vue

  1. Ils ont joué et ils risquent de tout perdre…
    Deux des syndicats représentatifs des PNC Air France ont décidé d’aller à la confrontation avec la Direction de la compagnie alors que ceux du sol et des PNT ont préféré la négociation avec une garantie de l’emploi.
    A force de vivre dans leur petit univers, ils en oublient que le monde évolue à moins qu’ils ne souhaitent tous devenir PNC chez RYANAIR ou EASYJET…. Ils verront si ils y sont mieux considérés et traités.

  2. Merci de vérifier vos sources avant publication de résultat fantaisistes:
    La perte nette s’élève à 895 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 6,5 milliards (+4,5%). Sa perte d’exploitation s’est en revanche réduite à 66 millions contre 145 millions. Le groupe escompte enfin dégager un résultat d’exploitation au second semestre supérieur aux 195 millions d’euros réalisés au second semestre 2011, selon un communiqué.

    De même que le projet TRANSFORM 2015 a été refusé par la majorité des syndicats (et non pas 2 !! ) représentatifs ou non, que le vote du projet pilote n’est pas encore divulgué puisque consultation en cours, que le projet sol est remis en question par une procédure judiciaire – signé par un syndicat qui n’est pas représentatif – audience en septembre.
    Quant au projet Pnc, personne ne « joue », puisque avec le projet proposé par la direction, nous perdons tout……attaques sur conditions de travail, rémunération, temps de repos………

    bonne journée….

    1. Si vous aviez lu correctement vous auriez noté que nous parlons de la perte SEMESTRIELLE et elle est bien de 1.3 milliards d’euros ! Nous avons parlé des syndicats representatifs car c’est eux qui avaient une importance dans la mise en place ou non de ce projet. Nous n’avons jamais ecrit quoi que ce soit concernant les pilotes dans cet article, sans doute encore un probleme d’aptitude a la lecture et la comprehension d’un texte ! Pour ce qui est du syndicat « non representatif » cela n’engage que vous, nous, nous attendons la justice pour savoir si oui ou non il l’est.

  3. Si rien n’est arrangé d’ici Avril 2013, ne ce pourrait-il pas que les PNC AF soient aussi ( et plutôt ) régis par l’EU OPS comme d’autres cies aériennes Françaises ? Ce dernier est autrement plus contraignant pour les PN depuis sa mise en place il y a 3 ans environ !

  4. Fort heureusement, le courrier reçu par mail du Directeur Adjoint du Service en Vol est moins catégorique que votre article .
    Il n’évoque nullement les limites que vous indiquez. En revanche, il appelle les PNC a prendre du recul sur les propositions de la Direction.

    En effet, personne n’a intérêt à la grève : ni la Direction, ni les PNC et ceci afin de ne pas pénaliser les clients surtout ni les salariés et ceux qui aspirent à l’être et qui sont nombreux sur ce forum.

  5. Non le PNC ne sera pas régit par l’EU OPS, la loi Française empêchant de passer du tout au tout même sans accord entre les syndicats et la direction. Sinon toutes les entreprises feraient en sorte de ruiner les négos afin de passer au « minimum syndical ». On n’est pas en Roumanie ici!

    1. Si vous avez le texte d’une telle loi nous serons heureux que vous nous le communiquiez car votre commentaire ressemble assez a de la méthode Coué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 517 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages