ven. Déc 6th, 2019

Grève des transports 1891 © Domaine Public

Inconscience syndicale ?

Nouvelle grève en vue chez Air France.

Partages

 

Grève des transports 1891 © Domaine Public

Suite à la loi demandant aux personnels grévistes de se déclarer comme tels 48 heures à l’avance, les syndicats Air France appellent à la grève pour les 6,7, 8 et 9 février 2012.

Pour l’UNSA cette loi est « une véritable atteinte au droit de grève en France. Un Droit chèrement acquis à la fin du XIXème siècle par des mouvements ouvriers durement réprimés… ». Toujours selon ce syndicat, une telle loi n’a pas de raison d’être car contrairement à la SNCF ou la RATP, le transport aérien est un «transport touristique »… La classe affaire de businessmen tant désirée par la compagnie sera heureuse d’apprendre qu’elle fait du tourisme dans les avions Air France. Elle comprendra beaucoup mieux pourquoi elle n’a pas signé le contrat tant convoité mais fait du camping dans l’aéroport…

Une question fort intéressante est posée : « Il est bien évident que c’est la mort complète du dialogue social car l’Entreprise n’aura plus aucun intérêt à entrer en discussion avant de connaître le nombre de salariés grévistes déclarés obligatoirement. À quoi bon discuter si on sait d’avance qu’il n’y aura pas d’impact ??? ». Si la raison de la grève est jugée fondée et légitime par les salariés et qu’ils annoncent en nombre être grévistes la grève aura un impact. Mais peut-être est-ce tout simplement la fin d’un syndicalisme minoritaire ne représentant pas le personnel et incapable de fédérer autour de revendications unanimement défendues. C’est le pays à citer pour être à la mode en ce moment et nous allons le faire. Ne serait-il pas judicieux de suivre l’exemple des syndicats allemands, des syndicats responsables et forts de millions d’adhérents et sympathisants ?

A la CGT on estime que « Ne nous y trompons pas, si la vraie visée était une meilleure information aux passagers, le gouvernement aurait inscrit dans son projet de loi l’obligation d’information en cas de conditions climatiques extrêmes (Exemple : Chutes de neige en décembre 2010) ou encore d’événements exceptionnels tels que virus (SRAS, H1N1, …), nuage de cendres volcaniques ou autres.». Il est certain que c’est le genre d’événements qui, si on leur demande, préviendra 48 heures à l’avance. Le gros nuage de neige enverra un SMS pour dire « attention, j’arrive pour vous enneiger !!! »

Toujours à la CGT « L’autre aspect anticonstitutionnel concerne la remise en cause de la grève spontanée. En effet, si les salariés sont obligés de se déclarer grévistes 48H avant le début du mouvement de grève, la grève spontanée tombe de fait. Celle‐ci est pourtant reconnue par le droit du travail. ». Bizarre ça, mais les personnels médicaux secteurs publics et privée PSPH n’ont pas ce droit depuis environ 1950 et cela ne semble choquer personne. En cas de grève ils seront réquisitionnés et devront travailler pour assurer le service minimum. Sachant que l’effectif complet assure péniblement le service minimum on peut dire que le droit de grève est inexistant… Ahhh oui, mais qui va soigner l’otite de la petite dernière un dimanche, le gros rhume, la gastro et autre maladie très grave qui nécessite d’aller aux urgences ? Ce sera peut-être le médecin ou l’infirmière qui seront bloqués pour partir en vacances et qui, non, ne comprendra pas qu’il n’y ai pas un service minimum…

Air France aura-t-elle encore longtemps les moyens de perdre des millions d’euros à chaque grève alors que sa dette dépasse largement les 6 milliards d’euros ? Air France a-t-elle vraiment besoin de cela à l’heure actuelle ? American Airlines envisage 13 000 licenciements pour réussir à traverser la crise. Les personnels Air France sont-ils prêts à payer ce prix ? La situation de la compagnie est pour le moins délicate voire grave et ce n’est pas une grève qui va lui permettre d’atteindre un niveau de croisière acceptable.

Avec la dénonciation totale des accords collectifs PNT (pilote) et PNC (hôtesse de l’air et steward) à l’ordre du jour du CCE extraordinaire du 10 février 2012, nul doute que le climat social ne va pas aller vers l’apaisement. Le mouvement de grève du 06/02/2012 sera regardé avec attention afin de jauger la véritable représentativité des syndicats et leur influence au sein de la compagnie.

Lien vers le tract UNSA: et celui de la CGT:

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 426 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages