jeudi 19 octobre 2017

Actu — mercredi 4 octobre, 2017 à 11:14 — 2 Commentaires

Ecole formation sol

NOS ECOLES PARTENAIRES

XL Airways voit grand

Vous avez aimé cet article, offrez un café ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

XL Airways voit grand pour les années a venir et c’est tant mieux !, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward

Airbus A330-200 XL Airways © CT Cooper

Laurent Magnin, PDG de la compagnie aérienne XL Airways et de La Compagnie depuis peu, a clairement indiqué ses ambitions pour les années à venir.

Lors du salon IFTM Top Resa il a donné les grandes lignes de ses ambitions pour XL Airways dont il détaillera le plan de développement début 2018 :

Il portera clairement sur l’augmentation de la taille de la flotte, sur l’élargissement du portefeuille de destinations ou de la modification de ce dernier en fonction de l’environnement concurrentiel.

La flotte de XL Airways se compose actuellement de 4 Airbus A330 et d’un cinquième en ACMI. L’ACMI est un accord de location entre deux compagnies aérienne. L’avion est loué avec l’équipage, l’assurance et l’entretien et le locataire doit payer le pétrole, les frais de parking et autres taxes.

Laurent Magnin a l’intention de porter ce nombre a plus de 10 d’ici 2023. S’il compte bien mettre en concurrence Airbus pour son A330 Neo et Boeing pour son 787-10, il envisage également des appareils plus petits comme l’A321 NEO. Il précise :

Il n’y a pas beaucoup de place sur l’Atlantique Nord, mais il en reste sur des aéroports secondaires et là, l’A321 NEO constitue clairement une réponse.

Un des axes envisagé est la reconquête de l’Est. L’Asie est le pré carré des compagnies aériennes du Golfe mais, selon le PDG de XL Airways, elles ne vont que décliner dans l’avenir.

Au cours des 10-15 prochaines années, nous allons assister à la reprise en point-à-point par les compagnies européennes des axes les plus forts des compagnies du Golfe. C’est une évidence. Si nous sommes capables de fabriquer des billets à 600 euros pour aller en Asie avec des bons avions, le client ne s’arrêtera pas dans le Golfe même si le prix du billet est à 500 euros. Et en dessous, les compagnies du Golfe ne sont pas capables de le faire, sauf à être financées à pertes par leur Etat-actionnaire.

XL Airways semble donc sur les starting block pour une belle aventure dans les années à venir et avec Laurent Magnin à sa tête il y a fort à parier que le succès sera au rendez-vous.

Vous avez aimé cet article, offrez un café a son auteur ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

NOS ECOLES PARTENAIRES

2 Commentaires

  1. Joseph Kalfon dit :

    Je trouve que les compagnies nous font croire que le prix des billets sont bon marché ,mais il nous ajoutent les bagages en soute qui représente le tiers d’un billet c’est scandaleux

  2. Bon courage avec l’arrivée de JOON

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité