vendredi 22 septembre 2017

Actu — lundi 11 septembre, 2017 à 9:24 — 1 Commentaire

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

Air France, le bad buzz du week-end

Air France et le bad buzz des tarifs post Irma, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward
Boeing 777 Air France en vol

Boeing 777 Air France © AeroWorldPictures

Air France est depuis quelques jours accusé d’avoir gonflé ses prix sur les vols au départ des Antilles avant l’arrivée d’Irma et de continuer cette politique tarifaire.

Sur le site Change.org une pétition circule pour dénoncer les prix pratiqués par Air France depuis les Antilles et plus précisément pour quitter Saint Martin et Saint Barthelemy. On y apprend qu’Air France vendrait un aller simple entre ses deux iles et la Guadeloupe 1150 euros en Eco et 3500 euro en Business. La pétition en serait à 60 000 signataires et précise même que :

avant l’arrivée d’Irma, Air France avait déjà gonflé ses tarifs, pour les familles qui voulaient évacuer, ou au moins leurs enfants, jusqu’à 4 500 euros le vol aller Saint-Martin vers Paris.

Air France a vite réagit et démenti ces informations en lançant une communication à tout va sur ses tarifs qui, selon Air France, ont été revus à la baisse. La compagnie aérienne assure avoir mis en place

un billet spécial pour les victimes avec un prix très bas. Un tarif spécial en aller simple de Pointe-à-Pitre vers la métropole est proposé à partir de 264€ TTC en direct et 296€ TTC via la Guyane. On est loin du racket !

Quoi qu’il en soit il est fort possible que des billets à prix exorbitants aient été proposés à la vente ses derniers jours. Quand la demande augmente les prix montent, c’est les algorithmes des systèmes de réservation et de vente des billets qui se chargent de fixer le prix et tant que personne ne reprend la main c’est du 100% automatique.

Les compagnies américaines qui desservent la Floride ont été également contraintes de reprendre la main sur les systèmes informatiques pour éviter le bad buzz.

Air France a indiqué qu’elle allait mettre en place plus de vol, des avions cargo et même créer un pont aérien entre la Martinique et Saint Martin quand l’aéroport sera opérationnel, rien à voir donc avec ce bad buzz…

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

1 Commentaire

  1. sukhoi 27 dit :

    de toute facon quand on achete des billets pour le jour meme ou les suivants on trouve toujours des prix tres chers vu que les tarifs « low » ont deja ete vendus depuis longtemps mais le systeme qui augmente les prix en fonction du nombre de résa ca je connaissais pas !!!

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité