samedi 22 juillet 2017

Actu — mercredi 12 juillet, 2017 à 9:01 — 3 Commentaires

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

Retards et annulations, le podium

Retards, annulations, vos droits et qui est le meilleur, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward

Retardvol © Retardvol.fr

Vos droits en cas de retard ou d’annulation d’un vol

Une règlementation méconnue…

Saviez-vous qu’un vol annulé ou retardé, au sein de l’Union Européenne (et même à l’extérieur dans certains cas, si la compagnie aérienne opérant le vol est une compagnie de l’Union Européenne), rentrait dans le cadre d’une règlementation européenne de 2004 ?

Relativement peu connue, cette règlementation (qui peut être librement consultée sur le site de l’Union Européenne) est très peu appliquée. Et pour cause : les compagnies aériennes préféreront généralement vous faire des avoirs ou vous proposer des petits arrangements alors même que la règlementation est plutôt stricte. En effet, en appliquant la règlementation la compagnie aérienne peut se voir obligé de vous rembourser jusqu’à 600EUR sur votre billet d’avion dans le cas d’un retard de plus de 3 heures par exemple.

Les compagnies qui respectent le mieux la règlementation

Car oui : toutes les compagnies ne respectent pas à la lettre la règlementation européenne… Puisqu’elles savent en effet que peu de consommateurs sont bien informés, certains vont même jusqu’à proposer des indemnisations très minimalistes !

D’ailleurs de nombreux sites ont vu le jour depuis quelques années, et permettent aux voyageurs de déposer leurs dossiers d’indemnisation pour qu’il soit traité par des personnes habituées à ce genre de démarche. Il en existe une multitude mais https://retardvol.fr est l’un d’eux. En partant d’environ 10 000 dossiers d’indemnisation, RetardVol a établi un podium des compagnies les plus respectables en matière d’indemnisation.

© Retardvol.fr

Ce podium peut avoir une importance car pour un vol de longue durée, ou pour un vol particulièrement important, vous pourriez être tenté de dépenser quelques dizaines d’euros supplémentaires pour être sûr de faire face à une indemnisation correcte.

Ce que dit la législation européenne

Elle contraint les compagnies à effectuer un remboursement (fixé selon la règlementation) sous certaines conditions.

Voici les différents cas qui peuvent donner droit à une indemnisation :

  • Refus d’embarquement (indemnisation cumulable avec le remboursement de votre billet)
  • Retard de plus de 3 heures à l’arrivée
  • Vol annulé (indemnisation cumulable avec le remboursement de votre billet)

Il existe cependant des cas excluant le droit à l’indemnisation du passager, c’est par exemple vrai pour des circonstances météos très défavorables. Un point sur lequel essaient d’ailleurs de jouer certaines compagnies aériennes (Aigle Azur, etc.) : il faut alors prouver que malgré des conditions météos « défavorables », celles-ci n’empêchaient pas la pose de l’avion (cela peut par exemple être le cas si des dizaines d’autres avions se sont posés au même moment sur la même piste). Une grève des contrôleurs aériens est là encore une circonstance extraordinaire qui n’est pas sous le contrôle de la compagnie aérienne : vous ne pourriez donc pas être redevable d’une indemnisation.

Par contre, un problème de maintenance qui retarde votre vol de 4 heures est typiquement le genre de situation sous contrôle de la compagnie, et qui vous permettra de réclamer une indemnisation.

Pour peu que votre vol soit opéré :

  • Soit avec une compagnie Européenne et que le départ ou l’arrivée soit dans l’UE (attention le Royaume-Uni, par exemple, n’est pas dans l’UE !)
  • Soit avec une compagnie non Européenne et que le départ est effectué dans l’UE.

La méthodologie de l’infographie

La note accordée à chacune des compagnies est purement mathématique et objective, elle se base sur quatre critères : la qualité et la bonne foi des réponses des compagnies, le temps de réponse, la nécessité d’effectuer une mise en demeure d’avocat et la nécessité d’assigner la compagnie.

Les dossiers sont issus de demandes de passagers Français (entre Avril 2016 et Avril 2017 précisément), il s’agit donc de données relativement récentes. Si certaines compagnies n’apparaissent pas dans le classement, c’est parce que seuls les compagnies avec plus de 100 dossiers sont représentés sur le podium. En effet, en deçà de 100 dossiers il a été considéré que l’échantillon n’était pas représentatif. Résultat, vous retrouverez donc les principales compagnies aériennes qu’utilisent les Français.

Comparaisons avec le TGV

Outre le podium, l’infographie permet de mettre en avant d’autres statistiques intéressantes : contrairement à la croyance populaire seulement 12,2% des TGV sont retardés, contre 17,1% des vols en avion. Cela classe l’avion comme le « pire » moyen de transport en matière de ponctualité !

Toujours sur la base de comparaisons avec le TGV et le TER, l’avion est le mode de transport où les retards sont les plus conséquents : le retard moyen d’un TGV en retard est de 32 minutes, contre 41 minutes pour l’avion.

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

3 Commentaires

  1. Quentin vas-y va travailler pfff

  2. CCREW dit :

    De nombreux sites existe déjà pour ce genre de compensation…

  3. CCREW dit :

    La comparatif… je rêve.
    Comparer le retard moyen d’un TER et d’un avion c’est juste pas possible 🙂

    Vous vouez être à l’heure ? Prenez un le TER Beauvais New York. Retard moyen 11 minutes !

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité