samedi 25 février 2017

Actu — vendredi 17 février, 2017 à 10:38 — 5 Commentaires

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

Air France, les syndicats PNC en surchauffe ?

Les syndicats hotesse de l’air et steward Air France pret a tout contre Boost, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward

Air France Boeing 777 © Aeroworldpictures

Air France pourrait bien subir des mouvements sociaux dans les prochaines semaines car les hôtesses de l’air et stewards sont sur les nerfs. Les quatre syndicats qui représentent les PNC Air France sont tous remontés comme des coucous suisses !

Il y a d’abord l’intersyndicale SNPNC-UNSA pour qui la grève dure devient de plus en plus l’option à privilégier devant le manque de communication de la direction. Pour eux les deux dossiers, accords collectifs et Boost, n’en font qu’un et ils sont bien décidé à faire tout pour que Boost avorte et que les accords collectifs qui régissent les hôtesses de l’air et stewards soient négociés rapidement avec des conditions acceptables. La direction est-elle prête à lâcher Boost et à signer des ACG qui ne pénaliseraient pas trop les PNC, ce n’est pas gagné et la grève pourrait donc bien être la seule alternative envisagée par ces deux syndicats.

De l’autre côté il y a l’UNAC. Pour eux les deux dossiers sont distincts et, même si ils ne veulent pas non plus entendre parler de Boost, ils sont déjà en « négociation » concernant les accords collectifs et auraient même, selon certaines de nos sources, obtenu des avancées. Par exemple le nombre minimum de jours de congés à poser resterait comme actuellement tout comme les compo équipage sur certains avions… Il semble donc plus dans une optique de négociation point par point que l’intersyndicale PNC.

Il reste donc le SNGAF qui lui sait très bien qu’il n’a pas le poids pour faire pression sur la direction seul. Concernant Boost, comme les autres syndicats, c’est niet, hors de question dans les conditions actuelles. Concernant les accords collectifs il serait plus proche de l’UNAC avec une envie de négocier. La démarche de ce syndicat est assez simple. Comme ils n’ont pas de poids pour faire plier la direction ils ont décidé de faciliter la vie des hôtesses de l’air et steward. Pour ce faire ils ont un préavis de grève qui cour sur plusieurs semaines. Celui actuellement en place va jusqu’à fin février et pourrait fort être reconduit. Ce préavis permet donc aux hôtesses de l’air et stewards qui en ont besoin de ne pas voler. Cela peut être suite à une déstabilisation planning, pour se reposer, pour pouvoir prendre un rendez-vous médical… Le SNGAF vise une amélioration du quotidien planning des hôtesses de l’air et stewards dans les négociations, avec plus de souplesse ou de volontariat que dans le système actuel. Cette action ne fait pas l’unanimité mais elle a au moins le mérite de permettre à certains de souffler un peu, c’est déjà pas si mal !

Les syndicats PNC Air France sont donc unanimes sur un point, Boost, c’est NON. Concernant les accords collectifs il va falloir vite négocier car la deadline arrive et pour le moment rien n’a vraiment été fait. Le printemps risque d’être assez mouvementé chez Air France !

NOS ECOLES PARTENAIRES

5 Commentaires

  1. CCREW dit :

    Les sources sont connues : les tracts syndicaux distribués dans les casiers et consultables par tout un chacun.

  2. L'équipe de rédaction de PNC Contact dit :

    Pas que 😉

  3. DOLE dit :

    Attention de ne pas relayer des informations fausses si votre ambition est de faire de l’info plutôt que de la propagande: Déjà le SNGAF n’est pas représentatif à Air France, mais cela est un détail par rapport au débat à Air France.
    L’Intersyndicale UNSA PNC/SNPNC représentant une large majorité de PNC s’oppose fermement au au transfert de 28 avions, actuellement dans la flotte AF, dans une autre compagnie projet BOOST.
    Il est incohérent de déclarer négocier un accord si on est pas d’accord sur le fond.
    Nos syndicats défendent un contrat social identique pour tous les PNC AF. L’effet de noria lié aux besoins importants de PNC à AF (si on maintient ces 28 avions prévus pour BOOST dans la flotte AF) réalise pratiquement l’intégralité des économies affichées par la direction d’Air France, soit 28 avions exploités 40% moins chers c’est à dire l’équivalent de 860 PNC coutant 40% moins cher. Combiné au développement d’un nouveau secteur de vol MC-LC ouvert à tous, sur volontariat, notre projet permettra de réaliser la baisse de coût de la productivité PNC AF et on s’inscrira complètement dans le plan de Mr Janaillac « TRUST TOGETHER ».
    Ce projet est gagnant-gagnât pour le PNC AF et pour la direction d’Air France. Ne nous trompons pas de combat pour le moment. Nous défendons l’avenir des conditions de travail d’air France par ce projet, c’est à dire l’avenir de notre compagnie. La direction d’Air France essaye de détourner les PNC de la réelle problématique en les ramenant systématiquement sur l’accord collectif comme elle le fait avec les pilotes. La seule question posée aux pilotes par le SNPL est acceptons nous de transférer 28 avions dans une nouvelle structure, l’accord venant en second plan pour pour nous.
    Pour l’InterSyndicale SNPNC-UNSA la négociation de l’accord collectif est terminée cela fait 8 mois que nous en discutons avec la direction. Tout est prêt maintenant, mais accord il y aura si nous sommes d’accord sur le projet d’entreprise. Cela nous semble logique car ne vous leurrez pas la direction d’AF n’a rien à faire d’un accord collectif PNC AF si nous partons dès la signature de l’accord en conflit sur BOOST. L’objectif principal de cette négociation global au sein de l’entreprise est de rétablir la confiance en interne et en externe par la signature d’accord avec toutes les catégories professionnel.

  4. L'équipe de rédaction de PNC Contact dit :

    Nous n’avons pas ecrit que le SNGAF etait representatif ! Neanmoins il represente des PNC Air France…
    Pour le reste rien de différent de ce que nous avons ecrit mais très « tribune syndicale »…

  5. Paul dit :

    J’entends souvent dire que le PNC Boost seront payés 40% moins, vous voulez dire que si un PNC AF touche 2 000euros celui de Boost sera payé environ 1 200euros? J’avoue avoir du mal à le croire… ou encore 1800 chez AF = 1080 chez Boost…

Laisser un commentaire

Publicité
Agence Immobiliere
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité