mercredi 28 juin 2017

Actu, Interviews — mardi 26 avril, 2016 à 16:06 — 1 Commentaire

Ecole formation sol

NOS ECOLES PARTENAIRES

Hôtesse aviation d’affaires, interview

La vie d’hôtesse de l’air en aviation d’affaires, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward
Citation X © Global Jet

Citation X © Global Jet

L’aviation d’affaires est un petit milieu qui n’est pas très connu du grand public et souvent difficile à approcher. Voler sur un Citation X ou un Falcon avec des clients VIP n’a rien à voir avec le travail d’une hôtesse de l’air en compagnie aérienne et ce même si elle opère en première classe.

Grâce à notre partenaire Business Aviation School nous avons fait la connaissance d’une hôtesse de l’air qui vole sur Citation X au Bourget. Elle a bien voulu répondre à nos questions pour vous faire découvrir sa vie et son métier.

PNC Contact : Bonjour, pourrais-tu te décrire en 2 mots ?
Nickycorporatecrew : Bonjour, j’ai 32 ans et pas d’enfant. Je suis originaire des Antilles françaises et suis en métropole depuis maintenant plus de 12 ans.

PNC Contact : Avant l’aviation d’affaires, as-tu volé en compagnie « régulière » ?
Nickycorporatecrew : J’ai en effet passé mon CSS et fait mon stage de 60 heures de vol sur ATR chez Air Antilles. J’ai par la suite intégré Eagle Aviation et étais basée à Djeddah. Apres j’ai rejoint XL Airways ou j’ai volé environ 6 ans sous contrat saisonnier.

PNC Contact : Pourquoi l’aviation d’affaires ?
Nickycorporatecrew : Après 6ans de contrats saisonniers la précarité des contrats commençait à me peser.

J’avais envie de nouveaux challenges, de plus de responsabilités et je me suis dit pourquoi pas tenter l’aviation d’affaires? Mais je ne savais pas comment m’y prendre pour intégrer ce milieu.

J’ai donc décidé de me former et d’apprendre les codes, j’ai intégré la Business Aviation School.

La Business Aviation School m’a donné les clefs pour accéder à ce milieu plutôt fermé de prime abord. Car même avec des années d’expérience en tant qu’hôtesse sur les lignes commerciales, le métier dans l’aviation privée n’a rien à voir. Et l’école nous forme entre autre à la création de menu selon les standards VIP, à la commande de Catering, ainsi qu’aux petits trucs et astuces pour rendre votre cabine plus accueillante ou encore, trouver à travers le monde la presse, et tout ce dont on a besoin pour les clients.. Toutes ces choses dont j’étais à mille lieux de m’imaginer d’avoir à faire moi-même (car dans l’aviation commerciale l’hôtesse ne gère pas ces choses-là) mais que l’on attend de vous dans l’aviation d’affaires.

PNC Contact : Et maintenant, ta vie c’est quoi ?
Nickycorporatecrew : Depuis la fin 2015 j’ai un contrat d’un an avec une entreprise allemande qui recherchait 2 hôtesses en freelance sur Paris. Dans ce milieu être son propre patron, travailler en freelance, est très courant et demande un minimum d’organisation !

Je suis sur un roulement de 15 jours ON et 15 jours OFF. Ma rémunération est d’environ 4 000 euros net par mois.

PNC Contact : Des conseils pour ceux qui voudraient se lancer ?
Nickycorporatecrew : Mes conseils pour celle, et ceux, qui voudraient se lancer : il faut être flexible, autonome et très réactif pour travailler dans l’aviation d’affaires. Mais plus largement, pour y arriver il faut être rigoureux, ne rien laisser au hasard. Soigner sa présentation, son élocution, son CV, ses photos. S’assurer que son profil est en adéquation avec les attentes du recruteur.

Et enfin être persévérant et un brin patient !

 

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité